Appareils d’apnée du sommeil : une liste détaillée des options

Appareils d’apnée du sommeil : une liste détaillée des options. L’apnée du sommeil est une condition médicale qui provoque des interruptions intermittentes de la respiration pendant le sommeil. Le type le plus courant est l’apnée obstructive du sommeil (AOS)

L’apnée du sommeil non traitée peut entraîner de graves complications médicales, notamment des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, le diabète et même la mort subite. 

La thérapie par pression positive des voies respiratoires (PAP), généralement avec un appareil à pression positive continue (CPAP), peut aider à gérer les symptômes et à prévenir les complications. 

La thérapie PAP consiste à souffler de l’air sous pression dans les voies respiratoires pendant le sommeil à l’aide d’un petit masque placé sur le nez ou le nez et la bouche. 

Une étude de 30 ans sur des personnes souffrant d’apnée obstructive du sommeil a révélé que l’utilisation de la CPAP pendant plus de 5 ans réduisait considérablement le risque de décès, ainsi que de développer un diabète ou une maladie cardiaque. Mais les appareils CPAP ne sont qu’une option parmi d’autres pour traiter et gérer l’apnée du sommeil.

Cet article traitera des dispositifs d’apnée du sommeil, y compris les appareils PAP, les oreillers, les protège-dents et les systèmes d’implants. 

Il explorera également comment s’habituer à votre appareil d’apnée du sommeil, les facteurs à prendre en compte lors du choix d’un appareil et ce qu’il faut faire si vos symptômes d’apnée du sommeil persistent.

Types d’appareils pour l’apnée du sommeil

Il existe de nombreux appareils différents que vous pouvez utiliser pour soulager vos symptômes d’apnée du sommeil. Votre médecin peut vous guider vers l’appareil le plus approprié à votre condition.

Appareil CPAP

Les appareils CPAP sont les appareils les plus courants pour l’apnée du sommeil. Ils comprennent un masque, un filtre et un tube qui se connecte à un appareil qui souffle de l’air comprimé dans vos poumons pendant que vous dormez.

Le moyen définitif de diagnostiquer l’OSA consiste à effectuer une étude du sommeil pendant la nuit à domicile ou en laboratoire (polysomnogramme). 

Au cours d’une étude du sommeil, vos mouvements des yeux et des jambes, votre fréquence cardiaque et votre rythme respiratoire seront enregistrés pendant votre sommeil. 

Un spécialiste du sommeil enregistrera également votre indice d’apnée-hypopnée (IAH), qui mesure le nombre d’interruptions respiratoires que vous rencontrez en une heure. Votre IAH déterminera si vous souffrez d’apnée du sommeil légère, modérée ou sévère .

Le diagnostic d’AOS est généralement suivi d’un traitement par pression positive des voies respiratoires à titrage automatique (PAP automatique). 

Si la thérapie PAP automatique s’avère ne pas fonctionner correctement après 31 à 90 jours, vous pouvez subir une étude de titrage en laboratoire pour identifier les niveaux de pression de traitement appropriés.

Si l’OSA s’avère sévère pendant au moins deux heures de l’enregistrement diagnostique en laboratoire, vous pouvez subir une étude de nuit fractionnée, ce qui signifie que le titrage avec PAP sera lancé au cours de la même nuit.

Au cours d’une étude d’une nuit fractionnée, un titrage se produira, ce qui déterminera le niveau de pression d’air qui résoudra vos symptômes d’apnée du sommeil. 

Vous pouvez ensuite être correctement équipé d’un masque CPAP pour vous assurer qu’il ne fuit pas. Pour de meilleurs résultats, vous devez utiliser votre masque CPAP tous les soirs. 

Options de masque CPAP

Consultez votre spécialiste du sommeil pour savoir quelles options de masque conviennent le mieux à votre thérapie PAP. Ceux-ci incluent : 

Masque nasal CPAP : Il couvre le nez du pont à la lèvre supérieure. C’est une option pour ceux qui ont besoin d’un réglage de pression plus élevé ainsi que pour ceux qui bougent beaucoup pendant leur sommeil. Il existe un vaste choix de modèles.

Oreillers nasaux : Les oreillers nasaux sont placés à l’entrée de la narine, la scellant et envoyant de l’air sous pression dans le nez. Ils peuvent être utilisés par ceux qui ont besoin de réglages de pression faibles à modérés.

Masque CPAP intégral : Il couvre le nez et la bouche. Ils conviennent aux personnes qui ont besoin d’un réglage de pression plus élevé, ainsi qu’à celles qui respirent principalement par la bouche.

Appareil BiPAP

La PAP à deux niveaux (BiPAP) peut être utilisée lorsque les pressions requises pour la CPAP sont relativement élevées et que certaines personnes ont du mal à tolérer les pressions élevées de la CPAP . 

Les machines BiPAP fournissent de l’air comprimé à différents niveaux de pression lorsque vous inspirez et expirez. Les différences de pression peuvent vous aider à éviter les gaz, les ballonnements et d’autres effets secondaires potentiels de la CPAP. 

Machine AutoPAP

Les appareils à réglage automatique, ou AutoPAP, peuvent également être plus faciles à tolérer que les appareils CPAP si une pression plus élevée perturbe votre sommeil. 

Les machines AutoPAP ajustent le niveau de pression d’air tout au long de la nuit pour le maintenir aussi bas que possible. 

Thérapie positionnelle

Certaines personnes atteintes d’AOS trouvent que dormir sur le côté ou ajuster leur position pendant le sommeil peut les aider à ronfler, à haleter et à s’étouffer pendant la nuit. 

Vous pouvez également utiliser des oreillers pour l’apnée du sommeil en plus de la thérapie PAP. 

Pour aider à la thérapie positionnelle de l’apnée du sommeil, vous pouvez essayer :

  • Oreillers profilés fermes pour vous soutenir pendant que vous dormez sur le côté
  • Oreillers compensés réglables pour garder la tête surélevée et éviter la congestion nasale
  • Oreillers en mousse à mémoire de forme avec découpes pour accueillir votre masque CPAP

Appareils oraux

Les appareils buccaux déplacent la mâchoire vers l’avant, ce qui tire la langue vers l’avant, laissant plus d’espace à l’arrière de la gorge. Cela permet à l’air d’entrer et de sortir pendant le sommeil et évite l’obstruction. 

Ces appareils peuvent être particulièrement utiles pour les personnes atteintes d’AOS en raison de caractéristiques anatomiques (comme une petite mâchoire). 

Cependant, les personnes sans dents ne sont pas candidates à cette thérapie. Les appareils buccaux pour l’apnée du sommeil fonctionnent mieux s’ils sont placés et ajustés par un dentiste.

Systèmes d’implants

Les systèmes d’implants, tels qu’Inspire, consistent en de petits appareils qui utilisent la neurostimulation pour maintenir les voies respiratoires ouvertes. 

Si cela convient à votre état, le dispositif est implanté chirurgicalement dans le cou et la paroi thoracique. Il détecte votre respiration et stimule les nerfs de vos voies respiratoires supérieures et de votre langue pour empêcher votre langue de bloquer vos voies respiratoires.

Les premières recherches montrent que ces appareils pourraient être efficaces dans le traitement de l’apnée du sommeil, bien que les preuves de leur utilisation à long terme ne soient pas encore concluantes. Ils ne sont pas toujours couverts par les polices d’assurance maladie, donc cette option peut être d’un coût prohibitif.

S’habituer à votre appareil d’apnée du sommeil

Cela peut prendre un certain temps pour s’habituer à votre appareil CPAP au début. Voici quelques façons de vous assurer que vous vous sentez aussi à l’aise que possible.

Nettoyez régulièrement votre appareil : Il est important de nettoyer votre appareil CPAP , y compris votre masque, aussi souvent que nécessaire afin d’éviter les infections et autres complications de santé.

Envisagez d’acheter un humidificateur : Certaines personnes trouvent l’air sec qui est pompé à travers un appareil CPAP difficile à tolérer. Certaines machines CPAP sont équipées d’un humidificateur intégré. Si ce n’est pas le cas, vous voudrez peut-être en acheter un pour votre chambre à coucher. 

Entraînez-vous à porter votre masque pendant la journée : Si vous avez du mal à vous habituer à votre masque CPAP, commencez lentement et progressez jusqu’à le porter pendant la nuit. 

Masquez le bruit : les PAP modernes ne font pas de bruit fort comme c’était le cas avec les modèles plus anciens. Si vous êtes de toute façon gêné par le bruit, portez des bouchons d’oreille ou utilisez une machine à bruit blanc pour masquer le son.

Avantages CPAP

Dans une étude de 2016, les personnes atteintes d’AOS modérée à sévère qui utilisaient régulièrement un appareil CPAP ont connu des améliorations à long terme de leur qualité de vie. 

Si les symptômes d’apnée du sommeil persistent

Si vos symptômes d’apnée du sommeil persistent malgré l’utilisation régulière d’un appareil CPAP, parlez-en à votre médecin. Vous pouvez remarquer l’un des signes ou symptômes suivants :

  • Somnolence diurne excessive
  • Ronflement fort et fréquent
  • Irritabilité
  • Difficulté de concentration
  • Maux de tête 
  • Bouche sèche
  • S’endormir pendant la journée
  • Se réveiller toute la nuit

Si vos symptômes d’apnée du sommeil ne s’améliorent pas, votre médecin peut vous recommander d’essayer un autre masque ou appareil. Il est peut-être aussi temps d’ajuster les niveaux de pression de votre machine (titrage). 

Qu’est-ce que l’apnée complexe du sommeil ?

L’apnée complexe du sommeil est une combinaison d’AOS, dans laquelle les voies respiratoires supérieures s’effondrent pendant le sommeil, et d’apnée centrale du sommeil (ACS), dans laquelle le cerveau n’envoie pas les bons signaux au corps pour vous aider à continuer à respirer toute la nuit. 

L’apnée mixte peut également survenir chez une petite minorité de personnes après l’utilisation de la thérapie CPAP. 

Si la thérapie CPAP ne vous aide pas ou aggrave vos symptômes, vous pourriez souffrir d’apnée du sommeil complexe.

Gestion continue

En plus d’utiliser vos appareils d’apnée du sommeil conformément aux prescriptions, il existe plusieurs façons de prévenir et de gérer vos symptômes d’AOS. Ces changements de comportement peuvent inclure :

  • Pratiquer une activité physique régulière
  • Manger sainement
  • Perdre du poids, si nécessaire, car l’obésité est un facteur de risque d’AOS 10
  • Arrêter de fumer
  • Réduire la consommation d’alcool
  • Gérer le stress
  • Établir de saines habitudes de sommeil et une routine cohérente au coucher

En effectuant ces changements et en utilisant régulièrement votre appareil CPAP, vous pouvez également réduire votre risque de développer des complications liées à l’AOS, telles que les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète. 

Facteurs à considérer

Il y a plusieurs facteurs à garder à l’esprit lorsque vous choisissez le meilleur appareil CPAP pour vous, notamment : 

➡️Bruit : Certaines machines CPAP sont plus silencieuses que d’autres ou sont équipées d’options de bruit blanc.

➡️Taille : Certaines machines CPAP sont encombrantes, tandis que d’autres sont suffisamment petites pour tenir dans une petite valise. Choisissez la taille qui vous convient le mieux et votre espace disponible.

➡️Soulagement de la pression : Certains appareils CPAP ont des paramètres de soulagement de la pression réglables qui vous permettent de «reprendre votre souffle» avec une baisse de pression pendant l’expiration. 

➡️Ramping : Certains utilisateurs de CPAP préfèrent les appareils avec des options de rampe, qui vous permettent de vous endormir lorsque le niveau de pression d’air augmente progressivement. 

➡️Taille et forme du masque : Votre masque doit s’ajuster confortablement et confortablement autour de votre nez ou de votre nez et de votre bouche, sans être trop serré pour respirer confortablement ou assez lâche pour fuir. Les oreillers nasaux et les mentonnières peuvent vous aider si vous rencontrez des problèmes avec votre masque. 

Coût de l’appareil

Le coût est important à prendre en compte lorsque vous choisissez l’appareil d’apnée du sommeil qui vous convient. La plupart des régimes d’assurance maladie couvriront partiellement ou complètement le coût de votre appareil CPAP si vous avez un diagnostic d’OSA. 

Il s’agit des coûts approximatifs de chaque appareil après couverture d’assurance. Mais notez que cela variera selon le lieu et le fournisseur. 

Coût moyen des appareils d’apnée du sommeil
 Appareil Coût approximatif
 Appareil CPAP 250 $ à 1 000 $
 Appareil BiPAP 1 000 $ à 6 000 $
 Machine AutoPAP 450 $ — 1 800 $
 Appareil buccal 1 800 $ — 2 000 $

Gardez à l’esprit qu’il peut y avoir des coûts supplémentaires associés à chacun de ces appareils. Ceux-ci peuvent inclure des quotes-parts, des visites de suivi et des accessoires. 

Par exemple, vous devrez probablement remplacer le masque, la tubulure et/ou le filtre de votre appareil CPAP tous les quelques mois. 

Si vous achetez une machine CPAP supplémentaire, comme un modèle portable pour les voyages, vous devrez probablement couvrir ce coût de votre poche.

Chirurgie et anesthésie

Bien que la thérapie CPAP soit le traitement préféré pour la plupart des patients souffrant d’apnée du sommeil, les chirurgies peuvent aider dans certains cas. 

Celles-ci sont normalement réalisées par un oto-rhino-laryngologiste (ORL) ou un spécialiste de la bouche et du maxillo-facial. 

Certaines des interventions chirurgicales les plus courantes utilisées pour traiter l’apnée du sommeil comprennent :

🟧Chirurgie robotique trans-orale (TORS) : Dans cette procédure, un chirurgien peut couper l’épiglotte (le lambeau de cartilage dans la gorge empêchant la nourriture et la boisson d’entrer dans votre trachée) et enlever le tissu derrière la langue afin d’élargir les voies respiratoires et d’empêcher obstruction. 17 

🟧Uvulopalatopharyngoplastie (UP3 ou UPPP) : Dans cette opération, la luette est enlevée, en plus d’une partie du palais mou et des tissus de l’arrière de la gorge. Cela nécessite généralement plusieurs semaines de temps de récupération. 

🟧Avancement maxillo-mandibulaire (AMM) : Cette procédure élargit les voies respiratoires en avançant la mâchoire supérieure et inférieure. C’est complexe et le temps de récupération est généralement assez long. 

Apnée du sommeil et anesthésie

Se réveiller après une anesthésie peut présenter des risques et des défis supplémentaires pour les patients souffrant d’apnée du sommeil. 

Il est important d’informer votre équipe médicale de votre diagnostic d’apnée du sommeil avant de subir une intervention chirurgicale impliquant une anesthésie. 

Résumé

L’apnée du sommeil est une affection médicale courante qui provoque des pauses intermittentes dans la respiration pendant le sommeil. 

Le type le plus courant est l’apnée obstructive du sommeil (AOS). L’apnée du sommeil non traitée peut entraîner de graves complications pour la santé, telles que les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, ainsi que la mort subite. 

Le premier choix de traitement pour l’AOS est la thérapie par pression positive des voies respiratoires (PAP), généralement avec un appareil à pression positive continue (CPAP). 

En plus des appareils CPAP, les autres appareils pour l’apnée du sommeil comprennent les appareils BiPAP, les appareils AutoPAP, la thérapie positionnelle, les appareils buccaux et les systèmes d’implants. Dans certains cas, la chirurgie peut être une option. 

Si vous avez un appareil CPAP, il est important de l’utiliser tous les soirs pour réduire le risque de complications liées à l’apnée du sommeil. 

Si vos symptômes d’apnée du sommeil persistent malgré une utilisation régulière, vous aurez peut-être besoin d’un nouveau masque, d’un appareil différent ou d’une deuxième étude de titration pour déterminer votre niveau de pression d’air optimal.

Vous pouvez également prévenir et gérer les symptômes de l’apnée du sommeil en modifiant votre mode de vie, comme l’exercice, de saines habitudes de sommeil, la perte de poids, la gestion du stress, l’arrêt du tabac et la réduction de votre consommation d’alcool.

conclusion

Si vous présentez des symptômes d’apnée du sommeil, parlez-en à votre médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement. 

Le traitement de votre apnée du sommeil, en particulier avec un appareil CPAP, peut réduire votre risque de complications graves pour la santé, allant des maladies cardiaques et du diabète aux accidents vasculaires cérébraux et à la mort subite.

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

Quel est le dernier appareil pour l’apnée du sommeil ?

Bon nombre des appareils les plus récents pour l’apnée du sommeil sont des systèmes d’implants, tels qu’Inspire. 

Inspire est un petit dispositif de stimulation nerveuse qui est placé à l’intérieur de votre corps (sous la clavicule, l’os reliant votre cuirasse à votre épaule) lors d’une intervention ambulatoire. Il maintient vos voies respiratoires ouvertes avec une stimulation pendant que vous dormez. 

Les appareils CPAP provoquent-ils des effets secondaires ?

Les appareils CPAP peuvent causer de l’inconfort, surtout si le masque est mal ajusté. Ils peuvent également provoquer des saignements de nez, une bouche sèche, une irritation de la peau, la claustrophobie, des yeux rouges, des maux de tête, un essoufflement, des douleurs dans les poumons et des étourdissements. Certaines personnes peuvent ressentir des ballonnements et des gaz dus à l’aérophagie (avaler de l’air). 

Qui vend des appareils pour l’apnée du sommeil ?

Les fournisseurs d’équipements médicaux vendent des dispositifs d’apnée du sommeil approuvés par la Food and Drug Administration (FDA). 

Certains des plus grands fabricants d’appareils CPAP incluent ResMed et Philips Respironics. Les appareils CPAP ne peuvent être achetés que sur ordonnance d’un médecin après un diagnostic d’apnée du sommeil par un spécialiste du sommeil.

Les appareils génériques pour l’apnée du sommeil fonctionnent-ils ?

Il est illégal pour les entreprises de vendre des appareils CPAP sans ordonnance d’un médecin. Cela signifie que tout appareil CPAP sans ordonnance n’est pas approuvé par la FDA. 

Cependant, certains dispositifs d’apnée du sommeil en vente libre, tels que les protège-dents, peuvent aider à lutter contre le ronflement et d’autres symptômes.