Les causes de la vaginite récurrente – infection vaginale

Les causes de la vaginite récurrente – infection vaginale. Souffrez-vous d’infections vaginales fréquentes ? Découvrez les causes des infections vaginales récurrentes et les moyens les plus importants de prévenir les infections vaginales récurrentes dans l’article suivant.

Les infections vaginales ou (la vaginite) surviennent lorsque l’équilibre naturel entre les champignons et les bactéries qui vivent normalement dans le vagin est perturbé, provoquant des démangeaisons et une gêne, ainsi qu’une odeur et un écoulement inhabituels.

La plupart des femmes en âge de procréer sont exposées aux infections vaginales et certaines d’entre elles peuvent avoir des infections vaginales récurrentes. Voici les causes des infections vaginales récurrentes dans les cas suivants :

Causes des infections vaginales récurrentes

Les infections vaginales récurrentes sont celles que les femmes contractent quatre fois ou plus au cours d’une année, et ces infections peuvent être classées comme chroniques.

Les infections vaginales peuvent être dues à une infection bactérienne, fongique ou virale, et généralement les infections vaginales peuvent être dues à une prolifération de Candida albicans .

Une infection récurrente peut être due à l’une des infections vaginales récurrentes suivantes :

1. Première infection vaginale non traitée

Si votre infection vaginale ne répond pas au premier cycle de traitement parce que certains types de champignons sont résistants aux médicaments, ou si vous n’avez pas terminé le traitement complet, votre médecin peut vous prescrire des antifongiques à action prolongée pris quotidiennement pendant deux semaines et puis une fois par semaine pendant six mois.

Ces antibiotiques peuvent être pris par voie orale ou vaginale .

2. Utilisation excessive d’antibiotiques

Selon la durée d’utilisation des antibiotiques, une utilisation excessive d’antibiotiques peut souvent réduire la présence de bonnes bactéries dans le vagin, provoquant un déséquilibre naturel et permettant la prolifération de levures vaginales et les infections à levures.

3. Diabète non contrôlé

Des niveaux élevés de sucre dans le sang peuvent provoquer une prolifération d’une infection à levures dans le vagin, provoquant des infections vaginales récurrentes.

4. Augmentation des niveaux d’œstrogènes

L’augmentation des niveaux d’œstrogène pendant la grossesse, l’utilisation de pilules contraceptives à forte dose ou l’utilisation d’une thérapie hormonale peuvent perturber l’équilibre naturel, provoquant la prolifération de l’infection fongique.

5. Système immunitaire affaibli

Les femmes qui ont un système immunitaire affaibli peuvent souffrir d’infections vaginales récurrentes, car l’utilisation excessive de médicaments ou l’infection par le VIH  provoque un déséquilibre dans la région vaginale naturelle qui provoque la prolifération de candida.

6. Humidité

Un environnement humide peut stimuler la croissance de l’infection à levures dans le vagin, notamment le port de sous-vêtements mouillés, de vêtements serrés qui augmentent la production de sueur, de vêtements de sport en sueur qui ne sont pas changés immédiatement ou de maillots de bain mouillés.

7. Rapports sexuels actifs

Bien que l’infection à levures ne soit pas considérée comme une maladie sexuellement transmissible, les rapports sexuels peuvent contribuer à des infections vaginales récurrentes entre époux qui peuvent être transmises d’une région à l’autre par les organes génitaux et la peau.

Autres causes 

  • Hypersensibilité (préservatifs en latex, spermicides (C’est un moyen de contraception locale)
  • Affections dermatologiques  (psoriasis, lichen plan (une dermatose inflammatoire chronique) , atrophie, eczéma…)
  • traumatisme (une lésion, une blessure grave,…), Corps étranger.
  • Mauvaise lubrification vaginale durant les rapports.

Moyens de prévenir les causes des infections vaginales récurrentes

Les infections vaginales récurrentes peuvent être évitées en prenant des mesures préventives et en faisant attention aux causes, notamment : 

  1. Mettez fin au traitement complet même si les symptômes disparaissent avant que la dose complète de médicament ne soit terminée.
  2. Effectuer des tests de laboratoire périodiques pour les deux partenaires.
  3. Évitez les douches vaginales, car les bonnes bactéries du vagin sont déséquilibrées.
  4. Évitez d’utiliser des douches vaginales qui réduisent les bonnes bactéries dans le vagin.
  5. Évitez les produits féminins parfumés qui irritent la zone vaginale, comme les bains moussants, les tampons et les serviettes hygiéniques parfumées.
  6. Nettoyez bien la zone vaginale après le sport ou les rapports sexuels.
  7. Séchez bien la zone vaginale avec de l’eau.
  8. Évitez de porter des vêtements serrés qui emprisonnent l’humidité et la chaleur.
  9. Choisissez des sous-vêtements en coton et évitez les tissus et le nylon.
  10. Évitez d’utiliser des antibiotiques inutiles pendant les rhumes et les infections virales.
  11. Changez vos maillots de sport et de natation une fois terminé.
  12. Ayez une alimentation saine et équilibrée et évitez les aliments lourds trois heures avant de vous coucher.
  13. Évitez les piscines et les douches très chaudes.
  14. Faites des exercices de yoga pour réduire les épisodes de stress.

Quand devriez-vous consulter un médecin?

Vous devriez consulter votre médecin dès que les symptômes d’infections vaginales réapparaissent ou lorsque le traitement est terminé et que l’infection vaginale est toujours présente et qu’il n’y a aucune amélioration de votre santé.

Une visite précoce chez le médecin permet de réduire le développement d’infections vaginales et d’identifier les causes des infections vaginales récurrentes, car le médecin doit être consulté dès l’apparition des symptômes suivants :

  • Changement de couleur des sécrétions vaginales .
  • Pertes vaginales abondantes et nauséabondes.
  • Augmentation des pertes vaginales.
  • Démangeaisons, brûlures ou gonflement autour ou à l’extérieur du vagin.
  • Sensation de brûlure en urinant.
  • Avoir des douleurs pendant les rapports sexuels.

Conseils avant de consulter un médecin

Voici les conseils les plus importants avant de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précis, notamment :

  • Évitez les rapports sexuels 48 heures avant.
  • Évitez de prendre des médicaments en vente libre.
  • Faites attention à tous les symptômes qui l’accompagnent et à la description précise des pertes vaginales.
  • Évitez les douches vaginales .