L’hépatite alcoolique aiguë : signes – facteurs de risque -complications

L’hépatite alcoolique aiguë : signes – facteurs de risque -complications. L’hépatite alcoolique aiguë est  une maladie inflammatoire du foie causée par une forte consommation d’alcool sur une longue période. 

La consommation continue et excessive d’alcool peut aggraver cette condition. 

La consommation d’alcool doit être arrêtée, car une utilisation continue peut entraîner une progression de l’hépatite vers une cirrhose, des saignements excessifs ou même une insuffisance hépatique potentiellement mortelle.

Il est important de savoir que la relation entre la consommation d’alcool et l’hépatite alcoolique aiguë est complexe,

tous ceux qui boivent beaucoup ne développeront pas une hépatite alcoolique aiguë,

alors que cette maladie peut arriver aux personnes qui ne boivent qu’avec modération, donc l’alcool ne doit pas être consommé du tout.

Signes d’hépatite alcoolique aiguë

  • Un ictère, le signe le plus courant de l’hépatite alcoolique.
  • Anorexie.
  • Nausée et vomissements.
  • mal de ventre
  • Généralement une simple fièvre.
  • fatigue et faiblesse
  • Confusion et changements de comportement. En raison de l’accumulation de toxines qui sont naturellement décomposées et éliminées par le foie.
  • Une ascite( épanchement liquidien intra abdominal)
  • Insuffisance rénale et hépatique.

Mécanisme de l’hépatite alcoolique aiguë

Le corps pour décomposer l’alcool produit des produits chimiques hautement toxiques.

Ces produits chimiques entraînent une inflammation qui détruit les cellules du foie.

Au fil du temps, les cicatrices remplacent le tissu hépatique sain et interfèrent avec la fonction hépatique.

Cette cicatrisation irréversible (cirrhose) est le stade ultime de la maladie alcoolique du foie.

Et si vous avez l’hépatite C et que vous buvez également de l’alcool, vous êtes plus susceptible de développer une cirrhose que si vous n’en buviez pas. 

En outre, de nombreux buveurs excessifs sont confrontés à la malnutrition

parce qu’ils mangent mal ou parce que l’alcool et ses produits empêchent le corps d’absorber correctement les nutriments

Le manque de nutriments contribue à endommager les cellules du foie.

Les autres facteurs de risque comprennent

  • Les femmes sont plus susceptibles d’avoir une hépatite alcoolique aiguë que les hommes.
  • L’Obésité.
  • Facteurs génétiques.
  • Consommation excessive d’alcool.

Complications de l’hépatite alcoolique aiguë

Les Varices

Le sang qui ne peut pas circuler facilement dans la veine porte retourne dans d’autres vaisseaux sanguins de l’estomac et de l’œsophage

Ces vaisseaux sanguins ont des parois minces et peuvent saigner s’ils sont remplis de trop de sang. 

Voir aussi: Musculation : comment choisir la protéine en poudre selon les objectifs?

Les  saignements abondants dans la partie supérieure de l’estomac ou de l’œsophage mettent la vie en danger et nécessitent des soins médicaux immédiats.

Une ascite

Le liquide qui s’accumule dans l’abdomen peut s’infecter et nécessiter un traitement antibiotique

L’ascite ne met pas la vie en danger, mais elle est généralement le signe d’une hépatite alcoolique aiguë avancée ou d’une cirrhose.

L’encéphalopathie hépatique

Lorsque le foie est endommagé, il a du mal à éliminer les toxines du corps

L’accumulation de toxines peut causer des dommages au cerveau

Une encéphalopathie hépatique sévère peut également conduire au coma.

insuffisance rénale

Un foie endommagé peut affecter l’apport sanguin aux reins, entraînant des dommages à ces organes.

La fibrose

La cicatrisation du foie peut entraîner une insuffisance hépatique .

Diagnostic et traitement de l’hépatite alcoolique aiguë

Votre médecin procédera à un examen physique et vous posera des questions sur votre consommation d’alcool actuelle et passée

Il est important d’être honnête au sujet de vos habitudes de consommation. Votre médecin peut vous recommander :

  1. Tests de la fonction hépatique .
  2. tests sanguins;
  3. Échographie, TDM ou IRM du foie.
  4. Biopsie du foie, si d’autres tests et imageries ne donnent pas un diagnostic clair ou si vous êtes à risque d’autres causes d’hépatite.

Le traitement de l’ hépatite alcoolique aiguë consiste à  arrêter l’alcool et à ne plus jamais en boire. 

C’est le seul moyen disponible pour réduire les dommages au foie ou empêcher la maladie de s’aggraver. 

Si vous êtes alcoolique et que vous souhaitez vous faire soigner, votre médecin pourra vous recommander un traitement adapté à vos besoins, tel que :

  • pharmaceutique.
  • consultation.
  • groupes de soutien.

Votre médecin peut vous recommander de suivre un régime alimentaire spécifique pour traiter les problèmes nutritionnels. 

Vous serez peut-être référé à un diététicien qui pourra vous suggérer des moyens d’augmenter votre apport en vitamines et nutriments qui vous manquent. 

Si vous souffrez d’hépatite alcoolique sévère, votre médecin peut vous recommander :

Corticoïdes

Ces médicaments ont montré des avantages à court terme en augmentant la survie de certaines personnes atteintes d’hépatite alcoolique sévère. 

Cependant, les corticoïdes provoquent des effets secondaires et ne sont pas prescrits si vous souffrez d’insuffisance rénale, de saignement gastro-intestinal ou d’infection.

pentoxifylline

Votre médecin peut vous recommander ce médicament anti-inflammatoire si vous souffrez d’une hépatite alcoolique sévère et que vous ne pouvez pas prendre de corticostéroïdes.

Le bénéfice global de la pentoxifylline dans l’hépatite alcoolique n’est pas clair. 

Des études suggèrent que la pentoxifylline peut ne pas être efficace pour les personnes atteintes d’hépatite alcoolique ou pour les personnes qui n’ont pas répondu au traitement aux stéroïdes.

🟧La transplantation hépatique/greffe du foie

Historiquement, les personnes atteintes d’hépatite induite par l’alcool n’étaient pas candidates à une transplantation hépatique

car il y avait un risque qu’elles reprennent une consommation nocive après la transplantation. 

https://www.nvidia.com/fr-fr/ DES CADEAUX QUE VOS JEUX VONT ADORER VIVEZ L’EXPÉRIENCE ULTIME AVEC NVIDIA GEFORCE

Cependant, des études récentes indiquent que les patients soigneusement sélectionnés atteints d’hépatite aiguë liée à l’alcool ont des taux de survie similaires

après une transplantation à des receveurs de greffe du foie atteints d’autres types de maladie du foie.