Le ginseng: une plante a pouvoir magique par excellence

Le ginseng: une plante a pouvoir magique par excellence, qui se caractérise par une volumineuse racine pouvant atteindre un mètre de long après une vingtaine d’années.

On distingue plusieurs variétés de ginseng présentes en Asie ou en Amérique . Seule la racine de panax ginseng possède de réelles vertus curatives.

Panax ginseng est originaire d’une région s’étendant du Népal à la sibérie orientale et à la Corée. Le ginseng sauvage est rare,

Mais on sait maintenant le cultiver , les deux principaux pays producteurs sont la Chine et la Corée. On récolte les racines au bout de 5 à 6 ans,

Puis on laisse reposer la terre au moins 10 ans, à cause de l’épuisement des sols provoqué par la croissance du ginseng.

La racine merveilleuse

Découvert en Chine près de 3000 ans avant Jésus Christ, le ginseng tient depuis longtemps la première place dans la pharmacopée orientale. Il a la réputation de régulariser l’énergie vitale entre le yin ( l’énergie froide) et le yang ( l’énergie chaude).

Introduit en Europe au Moyen Age par les médecins arabes , le ginseng est vite devenu une véritable panacée.

Par la suite, le ginseng sombra dans un semi-oubli jusqu’à la moitié du XXe siècle. Depuis le ginseng est devenu la plante antifatigue et stimulante par excellence. On le dit même aphrodisiaque.

Riche en composés actifs

On connaît déssormais les principes actifs responsables des propriétés toniques du ginseng: les ginsénosides. Leur taux doit être suffisant (au moins 8%) pour garantir une efficacité totale.

On a demontré l’action stimulante des ginsénosides sur le système nerveux, la mémoire et l’activité intellectuelle. Ils améliorent la résistance au stress et à la fatigue. La performance physique est, elle aussi, augmentée.

L’action du ginseng n’est pas immédiate. Il faut 2 ou 3 semaines de traitement pour en ressentir les effets. C’est pourquoi il est habituel de recommander des cures d’au moins 1 mois.

Des propriétés multiples

Plus récemment, des études cliniques ont mis en évidence de nouvelles propriétés des ginsénosides. Ils ont une action régulatrice sur la glycémie, ils diminuent le cholestérol sanguin.

Certains propsent le ginseng comme adjuvant dans le traitement des diabètes légers et des hyperlipidémies.

On trouve dans le ginseng de nombreux autres composés , surtout des Vitamines (B, C, E), des oligo-éléments (fer, magnésium …), des acides aminés , qui le font utiliser dans certains états de carences minéro-vitaminiques.

Il contient enfin des substances proches de certaines hormones sexuelles qui pourraient expliquer son action aphrodisiaque.

Rouge ou blanc: Lequel choisir ?

Le ginseng blanc est obtenu par simple dessiccation. Le rouge est ébouillanté et parfois plongé dans un sirop de sucre pour lui conférer cette couleur qui a une grande valeur symbolique dans la tradition chinoise,

Mais qui lui fait perdre une partie de ses principes actifs. Le plus important? Choisir un ginseng ayant une teneur suffisante en ginsénosides qui dépend plus de la maturité de la racine que du mode de préparation. Le taux de ginsénosides doit toujours être précisé.

➡Article :” Le ginseng: une plante a pouvoir magique par excellence”

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*