La PUVAthérapie : pour traiter le psoriasis, l’eczéma, le vitiligo…

La PUVAthérapie : pour traiter le psoriasis, l’eczéma, le vitiligo…Les psoralènes sont des substances chimiques présentes dans certaines plantes. Ces substances chimiques rendent la peau temporairement plus sensible à la lumière. En tant que médicament sensible à la lumière qui absorbe les rayons ultraviolets de grande longueur d’onde (ultraviolets A, ou UVA), le psoralène est utilisé avec un type de luminothérapie appelé PUVAthérapie.

La PUVAthérapie est utilisée pour traiter de nombreuses affections cutanées différentes, notamment le psoriasis, l’eczéma, le vitiligo et les problèmes de peau liés aux lymphomes (cancer du système lymphatique qui combat les infections). Les psoralènes peuvent être pris par voie orale ou appliqués par voie topique.

Cet article explique ce qu’est le psoralène, comment il est utilisé dans la PUVA, quelles sont les conditions traitées par la PUVA, comment le traitement est administré, etc.

Définition

Les psoralènes sont des substances chimiques que l’on trouve dans certaines plantes. Ils rendent la peau sensible aux rayons ultraviolets de grande longueur d’onde. Cet effet est temporaire.

La PUVA, un type de photochimiothérapie, est un traitement combiné qui consiste à prendre du psoralène par voie orale ou à l’appliquer localement sur la peau, puis à exposer la peau à des rayons UVA artificiels.

✔️Que signifie le sigle PUVA ?

« PUVA » est un acronyme dans lequel « P » signifie psoralène, « U » signifie ultra, « V » signifie violet et « A » signifie la partie du spectre solaire dont la longueur d’onde est comprise entre 320 et 400 nanomètres.

Le psoralène a pour effet d’augmenter la quantité d’UVA que la peau absorbe. Une fois l’énergie lumineuse absorbée par la peau, le psoralène interagit avec l’ADN humain. Cette interaction diminue l’inflammation cutanée, ce qui contribue à éclaircir la peau et à améliorer les douleurs, les démangeaisons et les irritations cutanées.

La PUVAthérapie : pour traiter le psoriasis, l'eczéma, le vitiligo…

Deux types de molécules de psoralène sont considérés comme médicalement utiles : L’oxsoralène (8-méthoxypsoralène également noté 8-MOP, méthoxsalène) et le 5-méthoxypsoralène. La Food and Drug Administration (FDA) n’a pas approuvé l’utilisation du 5-méthoxypsoralène aux États-Unis.

L’oxsoralène peut être appliqué par voie topique ou pris par voie orale. L’utilisation de l’oxsoralène topique est rare en raison du risque accru d’effets secondaires, notamment de coups de soleil.

Utilisations

La thérapie psoralène plus UVA (PUVA) est utile pour traiter de nombreuses affections cutanées différentes, ainsi que les affections qui provoquent des symptômes cutanés.

Psoriasis

Le psoriasis est une affection cutanée inflammatoire qui entraîne une croissance trop rapide des cellules de la peau. Les cellules cutanées s’accumulent sous la forme de plaques rouges et squameuses qui démangent et peuvent apparaître n’importe où sur le corps, notamment sur les genoux, les coudes, le tronc et le cuir chevelu.

Le traitement par PUVA pour le psoriasis est considéré comme un traitement de deuxième intention, souvent prescrit aux personnes pour lesquelles les traitements topiques à base de lumière ultraviolette B (UVB) n’ont pas fonctionné.

✔️Qu’est-ce que la photothérapie UVB ?

La photothérapie UVB consiste à exposer régulièrement la peau à une lumière UVB artificielle pendant une durée déterminée. Les traitements sont administrés au cabinet d’un professionnel de santé ou à domicile, à l’aide d’un appareil de photothérapie.

Vitiligo

Le vitiligo est une maladie qui se caractérise par l’apparition de taches blanches (peau dépourvue de pigments) sur la peau. L’étendue de l’atteinte cutanée du vitiligo varie d’une personne à l’autre. Le vitiligo peut couvrir soit des zones plus petites et localisées, soit de nombreuses parties du corps.

La photothérapie PUVA a été introduite en 1948 pour le traitement du vitiligo, et elle est largement utilisée depuis. La recherche a montré qu’il s’agit d’un traitement sûr et efficace du vitiligo chez les adultes qui ne bénéficient pas d’autres traitements.

Eczéma

L’eczéma est une affection qui provoque des rougeurs et des démangeaisons sur la peau. Il est fréquent chez les enfants mais peut toucher n’importe qui, quel que soit l’âge. L’eczéma est une affection chronique qui passe par des périodes de poussées (aggravation des symptômes) et de rémission (peu ou pas de symptômes).

La PUVA est parfois utilisée pour traiter les cas graves d’eczéma. Votre médecin peut recommander la PUVA lorsque d’autres traitements, y compris la photothérapie UVB standard, n’ont rien donné. Dans le cas de l’eczéma, la PUVA peut éclaircir la peau en agissant sur l’inflammation cutanée et en la calmant.

Alopécie areata

L’alopécie areata (AA) est une maladie auto-immune qui entraîne la chute des cheveux, souvent en touffes de la taille et de la forme d’une pièce de 25 cents. La perte de cheveux diffère d’une personne à l’autre : certaines personnes perdent des cheveux à quelques endroits, d’autres en perdent beaucoup.

La PUVA est parfois utilisée lorsque la perte de cheveux est grave et généralisée. Elle est également utilisée lorsque d’autres traitements ont échoué ou ne peuvent être utilisés.

Lymphome cutané à cellules T

Le lymphome cutané à cellules T (CTCL) est un type de cancer rare qui se développe dans les globules blancs (lymphocytes T ou cellules T) qui aident normalement le système immunitaire à combattre les germes, les bactéries et d’autres substances étrangères.

Dans le cas du LCCT, les cellules T développent des anomalies qui attaquent la peau. Cette affection provoque des rougeurs, des plaques rondes surélevées ou squameuses et des tumeurs cutanées. Il existe différents types de LCCT, dont le plus courant est le mycosis fongoïde.

La PUVA peut pénétrer dans les lésions plus grandes et plus épaisses du LCCT.6 Dans le traitement du LCCT, le psoralène est administré par voie orale 1,5 à 2 heures avant l’exposition aux UVA. Les traitements sont généralement nécessaires deux à trois jours par semaine jusqu’à l’obtention d’une réponse maximale. Il faut parfois plusieurs mois avant de constater un changement dans les symptômes cutanés.

Éruption lumineuse polymorphe

L’éruption lumineuse polymorphe (ELP) provoque des éruptions cutanées à la suite d’une exposition au soleil chez les personnes qui ont développé une sensibilité au soleil. L’éruption se présente sous la forme de petites bosses rouges ou de plaques de peau surélevées. Ces éruptions cutanées surviennent souvent au printemps et au début de l’été, lorsque l’exposition au soleil augmente. Les éruptions réapparaissent après le premier épisode.

La PUVA a été rapportée comme une option de traitement pour les PLE sévères. Elle peut être utilisée dans les cas les plus graves et est généralement effectuée pendant que les symptômes sont actifs.

Sclérose systémique

La sclérose systémique est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque les tissus sains et provoque des changements dans la texture et l’apparence de la peau. Ces changements sont dus à une production accrue de collagène (une protéine qui forme les fibres de la peau).

La PUVA a été utilisée comme option de traitement pour la sclérose systémique (dans tout le corps) et localisée. Elle a été envisagée dans les cas les plus graves ou les cas qui ne répondent pas aux traitements conventionnels. La recherche a montré qu’il s’agissait d’un traitement potentiellement bénéfique pour les symptômes cutanés de la maladie.

✔️Qu’est-ce que le collagène ?

Le collagène est une protéine du corps humain et l’un des principaux éléments constitutifs de la peau. Il constitue 75 % de la surface de soutien de la peau.

Administration

Le méthoxsalène psoralène est pris par voie orale ou administré par voie topique.4 Il est administré environ 45 minutes à une heure avant l’exposition aux UVA. La quantité de psoralène utilisée (dosage) dépend du poids du patient.

Vos options de traitement dépendent de l’établissement où se déroule votre traitement. Selon un rapport de 2016, trois types de PUVAthérapie sont utilisés aux États-Unis.4 Ces trois types sont administrés dans des établissements ambulatoires, comme les cliniques de dermatologie et les cliniques médicales spécialisées, et comprennent :

  • PUVA systémique (méthoxsalène pris par voie orale)
  • Trempage des mains et des pieds (méthoxsalène dissous dans l’eau pour le trempage des mains et des pieds)
  • PUVA de bain (méthoxsalène dissous dans l’eau du bain pour le trempage de tout le corps)

Une fois que le psoralène oral a fait effet ou que le temps nécessaire à l’imprégnation de la solution s’est écoulé, vous vous installerez dans la cabine de traitement PUVA qui vous entoure. On vous donnera des serviettes pour protéger les zones sensibles pendant le traitement.

Une infirmière vous aidera à positionner les zones de peau à traiter. Le traitement sera réglé à une dose spécifique établie sur la base d’une dose calculée de traitement lumineux. La dose initiale est généralement comprise entre 0,5 et 6 Joules par centimètre carré (J/cm2) et est augmentée de 0,5 à 2,5 J/cm2.

Après le traitement, votre infirmière vous conseillera de vous laver de toute solution de psoralène et vous aidera, si nécessaire. Il n’y a pas d’étapes supplémentaires si vous avez reçu du psoralène par voie orale.

La PUVAthérapie pour le traitement du psoriasis se déroule en deux phases : une phase initiale d’éclaircissement et une phase d’entretien. Pendant la phase d’éclaircissement, les traitements sont effectués deux à trois fois par semaine, en respectant un intervalle d’au moins 48 heures entre les séances pour réduire les effets secondaires, notamment le risque de brûlures.

Les délais de traitement sont généralement basés sur le diagnostic, la gravité des symptômes et l’observance des traitements par le patient. Les estimations générales de la durée du traitement du psoriasis sont de 25 à 30 visites ou de neuf à 15 semaines.

Lorsque la peau est nette à 95 %, la personne atteinte de psoriasis peut être placée sur un programme d’entretien, dans lequel la dose et le calendrier peuvent être progressivement diminués. Lorsqu’une personne atteint la rémission, elle peut arrêter les traitements PUVA. Les traitements peuvent être repris si les symptômes cutanés réapparaissent.

Les délais et les programmes de traitement de la PUVA varient en fonction de l’affection traitée.

✔️Admissibilité

Les personnes souffrant d’affections cutanées chroniques peuvent bénéficier d’un traitement par PUVA. Le traitement est recommandé pour les affections caractérisées par une multiplication rapide des cellules, la PUVA pouvant ralentir ou arrêter ce processus.

Les prestataires de soins de santé ne prescrivent généralement pas de PUVA aux enfants et aux adolescents en raison du risque d’effets secondaires. Cependant, certaines recherches montrent que la PUVA peut être une option de traitement efficace et sûre pour les affections cutanées qui n’ont pas répondu aux autres traitements.

Un rapport de 2020 publié dans la revue espagnole Actas Dermo-Sifiliográficas fait état d’une étude rétrospective d’enfants et d’adolescents de moins de 17 ans et de 122 adultes sélectionnés au hasard qui ont reçu un traitement de photothérapie (à la fois PUVA et UVB) entre 2002 et 2017.

La réponse pour les deux types de photothérapie était de 35% chez les patients pédiatriques, ce qui était similaire à la réponse chez les patients adultes. Environ 16 % des enfants ont eu des effets indésirables, principalement un érythème léger (rougeur de la peau). L’observance du traitement était plus élevée chez les enfants.

Préparation

Avant le traitement, limitez votre consommation d’alcool afin de réduire le risque de déshydratation après le traitement. Vous devez également éviter de vous exposer au soleil pendant le traitement par PUVA et les jours sans traitement, car votre peau sera plus sensible au soleil.

Au moment du traitement, il vous sera demandé d’enlever vos vêtements dans les zones de peau traitées. Les zones qui ne seront pas traitées seront couvertes et protégées.

Si vous n’avez pas appliqué de crème solaire à la maison, elle sera appliquée lors de votre rendez-vous pour protéger le cou, le visage et le dos des mains. On vous donnera également des lunettes spéciales pour protéger vos yeux des rayons UVA.

Vous devez informer votre médecin prescripteur et le spécialiste de la PUVA de tous les médicaments que vous prenez. Certains médicaments, y compris les médicaments en vente libre (OTC), peuvent augmenter le risque d’effets secondaires.

✔️Soins ultérieurs

Comme la PUVA peut rendre la peau sensible au soleil, il est important de prendre soin de votre peau entre et après les séances de PUVA. Voici quelques conseils :

  • Appliquez un écran solaire sur toutes les zones de la peau non couvertes.
  • Portez des lunettes de soleil lorsque vous êtes à l’extérieur. Vous devriez également porter des lunettes de soleil sous les lumières fluorescentes les jours de traitement.
  • Évitez l’exposition au soleil les jours de traitement et les jours sans traitement.
  • Portez des chemises à manches longues, des pantalons longs, des chapeaux et d’autres vêtements de protection à l’extérieur et près des fenêtres les jours de traitement et de non-traitement.
  • Limitez ou évitez l’alcool pendant le traitement par PUVA.
  • Assurez-vous de suivre régulièrement votre dermatologue pendant le traitement et une fois le traitement terminé.

Résultats et guérison

La PUVA est une option thérapeutique sûre et efficace pour traiter de nombreuses affections cutanées, dont le psoriasis.  Des études sur la PUVA-thérapie ont montré qu’elle pouvait réduire les symptômes cutanés jusqu’à 80 %.

La PUVAthérapie topique s’est avérée être une option thérapeutique efficace pour traiter l’alopécie areata. Certaines personnes atteintes de cette maladie qui ont eu recours à cette thérapie ont vu leurs cheveux repousser de manière significative avec des effets secondaires minimes.

La recherche sur la PUVA pour l’éruption lumineuse polymorphe montre une rémission complète ou partielle chez 65 % des personnes.

Des recherches sur la PUVA pour le traitement de la sclérose systémique montrent que la PUVA peut améliorer les symptômes cutanés de cette maladie.8 Ceci est dû à la réduction des protéines inflammatoires qui affectent la peau et favorisent l’inflammation cutanée. La PUVA peut également réduire la production de collagène, ce qui peut également améliorer les symptômes cutanés.

Bien que la PUVA puisse traiter et gérer les symptômes de diverses affections cutanées, elle ne constitue pas un remède à ces affections. Après un traitement réussi, les symptômes cutanés seront moins graves et la peau sera plus claire. Il se peut également que vous ayez moins de poussées d’une affection causant des lésions cutanées, des éruptions, des rougeurs, des démangeaisons et des irritations.

Avertissements et contre-indications

La PUVAthérapie comporte des risques connus. Et si tous les traitements des affections cutanées chroniques comportent des risques, ceux liés à la PUVA pourraient être beaucoup plus graves car le psoralène rend la peau extrêmement sensible à la lumière.

Les risques de la PUVAthérapie sont les suivants :

Brûlures : L’érythème (rougeur de la peau) peut provoquer une brûlure semblable à un coup de soleil. Cette réaction se produit souvent 48 à 72 heures après une séance de traitement, et vous devrez peut-être arrêter le traitement jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

Bronzage : La PUVA peut entraîner une apparence de peau bronzée. La peau peut aussi brûler facilement à cause de ce bronzage.

Démangeaisons : la peau sèche et les démangeaisons sont fréquentes après les traitements PUVA.

Vieillissement de la peau : Certaines personnes peuvent connaître un vieillissement prématuré de la peau. La PUVAthérapie à long terme peut entraîner des rides et une décoloration de la peau.

Nausées : Le psoralène peut provoquer des nausées chez certaines personnes, surtout lorsqu’il est pris par voie orale.

Lésions oculaires : La sensibilité oculaire est fréquente chez les personnes qui prennent des traitements au psoralène. Portez des lunettes de soleil protectrices pour éviter les rougeurs et les douleurs oculaires.

Cancer de la peau : La PUVA peut augmenter le risque de cancer de la peau, y compris le carcinome spinocellulaire et le mélanome. Cet effet secondaire est rare, mais si vous présentez des facteurs de risque supplémentaires de cancer de la peau, vous devez en discuter avec votre dermatologue avant de commencer une PUVAthérapie.

✔️Résumé

Le psoralène associé à un rayonnement ultraviolet à ondes longues (luminothérapie PUVA) est utilisé pour traiter de nombreuses affections cutanées chroniques, dont le psoriasis. Le psoralène peut être pris par voie orale ou administré par voie topique. Il rend la peau plus sensible aux UVA, ce qui permet une pénétration profonde de la lumière dans la peau.

Après que le psoralène a eu le temps de faire effet, l’exposition à la lumière UVA se fait à l’aide d’une boîte UVA qui entoure le patient. Un clinicien administre le traitement en utilisant une quantité spécifique d’énergie. Une séance de traitement se termine lorsque le dosage et le moment appropriés ont été atteints.

L’UVA thérapie au psoralène peut être un traitement sûr et efficace pour la plupart des adultes, bien que les médecins soient prudents quant à sa prescription aux enfants et aux adolescents.

Les risques comprennent les brûlures et autres effets secondaires sur la peau, les nausées et le risque accru de cancer de la peau. Une fois le traitement terminé, vous devez faire contrôler régulièrement votre peau pour détecter les lésions cutanées et les signes de cancer de la peau.

Conclusion

Les affections cutanées comme le psoriasis, l’eczéma et le vitiligo peuvent avoir un impact sur votre qualité de vie. Parlez à votre professionnel de la santé des options de traitement qui s’offrent à vous. Il est important de comprendre les effets secondaires et les risques potentiels.

Explorez une large gamme des meilleurs appareils philips de soins de la peau, et visage https://www.philips.fr/

Thérapie par la lumière rouge : utilisations, avantages et risques