cancer du sein: le lien avec le port du soutien-gorge

cancer du sein: le lien avec le port du soutien-gorge,

Certaines femmes considère le
soutien-gorge comme une pièce de lingerie importante, parce que ne pas le porter peut parfois causer de l’inconfort ou même de la douleur dans certains cas,

mais nous ne devrions pas perdre de vue les maladies que certains soutiens-gorge peuvent causer, surtout que des recherches récentes , les considèrent comme une cause de l’ augmentation significative de l’incidence de certaines maladies très graves.

Le soutien-gorge a-t-il un rôle à jouer pour soutenir le corps ou offenser le corps?

Il y a beaucoup de risque de porter de nouveaux types de soutiens-gorge, simplement parce qu’ils sont mal adaptés,

et ainsi, le soutien-gorge conduira à de nombreuses maladies.

Porter un soutien-gorge plus petit que nécessaire entravera le liquide lymphatique des glandes,

ce qui contribuera de façon significative au cancer, car le corps sera moins en mesure de détoxifier les toxines auxquelles il est exposé pendant la journée.

L’aluminium utilisé dans la plupart des types de déodorants est le meilleur exemple de toxines dans les cellules et les ganglions lymphatiques,

surtout si les vaisseaux lymphatiques qui transportent le liquide lymphatique sont bloqués par la pression du soutien-gorge ou des vêtements serrés.

les précautions à prendre contre le cancer du sein

Plus de 85% du liquide lymphatique des seins va aux ganglions lymphatiques de l’aisselle.

La majeure partie du liquide restant va aux nœuds du sternum. Par conséquent, les soutiens-gorge et les vêtements serrés entraveront ce flux.

Le mécanisme de fonctionnement de la sangle qui cause la détresse, ainsi que le moment de son port, affectera le degré d’obstruction du liquide lymphatique qui se déplace d’une glande à l’autre.

Par conséquent, le port du soutien-gorge aura une très grande contribution au cancer en raison de la coupure du canal lymphatique,

ce qui provoque la rétention de substances toxiques dans la poitrine.

Des recherches récentes ont prouvé à travers des expériences (cancer du sein)

que placer une petite boule de métal sur un point parmi les points de pression d’acupuncture sur les méridiens ( des canaux dans le corps à travers lesquels circule l’énergie vitale du corps.)

créerait une activité permanente à ce point et c’est ce qu’on a appelé le phénomène de (effet d’antenne).

Ce phénomène a eu un grand impact sur ce que les médecins utilisent aujourd’hui en plaçant un morceau d’aimants sur le corps pour la physiothérapie.

Par conséquent, tout métal placé sur le corps pendant une certaine période et au-dessus de certains points créera un effet dans les canaux d’énergie en contact avec ce métal.

Dans la zone sous les seins, il existe deux points réflexes pour les ganglions lymphatiques très importants:

ceux situés sous le sein droit sont associés au foie et à la vésicule biliaire,

tandis que ceux situés sous le sein gauche sont associés à l’estomac. «Ces points de réflexologie,

comme tous les autres points, obéissent à la loi de stimulation connue en acupuncture.

Au début de la stimulation d’un point particulier,

cela commence par une activité et provoque généralement une activité associée dans la partie du corps associée.

Mais après un certain temps, si cette stimulation se poursuit pendant une longue période,

cela calmerait ou atténuerait ce point, ce qui conduit également

à une réduction du fonctionnement et de l’efficacité de la partie du corps associée à ce point.

Si la femme continue à utiliser le soutien-gorge sous lequel un arc de métal entre en contact avec les points que nous avons déjà signalés,

au fil du temps, il va créer le chaos dans les organes associés à ces points : Le foie, la vésicule biliaire et l’estomac.

En bref, cela rendra la femme malade, sans même le sentir…»

en outre, le métal dans le soutien-gorge jouera le rôle du récepteur pour les champs électromagnétiques (cancer du sein)

Il augmente également le risque de cancer du sein… Les femmes qui sont habituées à porter le soutien-gorge

font face à un risque 125 fois plus élevé de cancer que celles qui ne le portent pas…

Une étude menée récemment auprès de 4000 femmes,

les résultats de cette étude ont été que les femmes qui ne portent pas de soutiens-gorge avec armature métallique ont une très faible incidence de cancer du sein.

Les résultats de l’étude sont les suivants:

D’abord, Les femmes qui utilisent des soutiens-gorge 24 heures sur 24 ont une incidence de cancer du sein de 3 sur 4.

Ensuite, Les femmes qui utilisent des soutiens-gorge plus de 12 heures par jour ont une incidence de 1 sur 7 de cancer du sein.

Et, Les femmes qui utilisent des soutiens-gorge moins de 12 heures par jour, l’incidence du cancer du sein est de 1 sur 52.

Enfin, Les femmes qui n’utilisent jamais d’armature métallique, l’incidence du cancer du sein est de 1 sur 168.

Sur la base des résultats de cette étude

les femmes qui portent un soutien-gorge courent trois fois plus de risque de cancer plus que le risque de cancer engendré par le tabagisme.

En outre, un autre groupe de chercheurs au Japon a découvert que le port d’un soutien-gorge entraîne une réduction du niveau de l’hormone (mélatonine) de 60%.

Cette hormone a un grand rôle dans la régulation du sommeil,

en plus du fait que de nombreuses études ont montré que cette hormone a également un effet anticancéreux,

et un antioxydant très puissant, et empêche la dégradation de l’ADN.

Les bonnes options sont disponibles

Les meilleurs choix est d’éviter de porter une armature métallique sur le corps,

c’est quelque chose à éviter, quelle que soit la raison,

et puisque les femmes portent le soutien-gorge la plupart du temps aujourd’hui,

une alternative avec armature en plastique ou carrément sans armature doit être trouvé.

Si un arc métallique est en bas du bonnet du soutien-gorge,

il doit être retiré et remplacé par un arc en plastique si possible.

Cela peut être fait simplement en faisant une petite ouverture à l’extrémité du bonnet du soutien-gorge qui contient l’arc en métal,

puis en tirant cet arc à travers l’ouverture, en le remplaçant par

un arc en plastique de la même taille et en fermant l’ouverture par le fil et l’aiguille…

Bien sûr, la meilleure option reste de choisir le soutien-gorge sans métal, fait de coton, ou aussi de choisir des soutien-gorge spécifiques au sport…

et toujours être conscient que la vie saine dépend de choix sains.

Il faut toujours noter qu’une vie saine dépend de choix sains

Notre vie est composée d’un ensemble de choix quotidiens dont nous éprouvons des résultats jour après jour,

et toujours la vie la plus simple avec le choix le plus sain est celle qui garantit une santé durable et le bonheur.

Certaines options nécessitent plus de travail ou plus d’efforts,

mais si nous réfléchissons à ce que nous gagnons de nos options, nous devons le faire,

et dans notre cas, remplacer les soutiens-gorge en métal par d’autres sans métal et en coton:

est une option simple et sans complexité afin d’obtenir une excellente santé et un corps sain.

Changer de soutien-gorge n’empêchera pas complètement le cancer,

mais c’est l’un des facteurs favorables en plus d’une alimentation saine et d’un mode de vie équilibré …

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*