la vitamine E : ses suppléments peuvent prévenir ou traiter certaines maladies liées à l’âge

la vitamine E : ses suppléments peuvent prévenir ou traiter certaines maladies liées à l’âge. Les vitamines liposolubles, dont la vitamine E, doivent être consommées avec des graisses alimentaires pour être transportées et utilisées efficacement dans l’organisme. Mère Nature nous a facilité la tâche, car la vitamine E se trouve naturellement dans de nombreux aliments contenant des graisses, comme les huiles végétales, les œufs, la viande, la volaille et les noix. On trouve également de la vitamine E dans les brocolis, les épinards, les kiwis, les mangues et les tomates.

Après avoir été absorbée dans l’intestin grêle, la vitamine E est absorbée par le foie, où elle est stockée jusqu’à ce que l’organisme en ait besoin. À ce moment-là, le foie ne resécrète que de l’alpha-tocophérol, la forme reconnue par l’organisme.

La vitamine E est bénéfique pour le système immunitaire et contribue à la santé des yeux, du cerveau et de la peau. Bien que la carence en vitamine E soit rare, il est important de satisfaire les besoins quotidiens en vitamine E pour maintenir la santé et prévenir et traiter les maladies.

Il existe quelques situations où une carence en vitamine E est possible. L’une d’entre elles concerne les bébés prématurés de faible poids à la naissance. Elle est également possible chez les personnes souffrant d’un trouble de malabsorption des graisses, comme la maladie de Crohn et la mucoviscidose, où l’organisme a du mal à absorber les graisses alimentaires ou ne les absorbe pas correctement. Dans les deux cas, une supplémentation est nécessaire pour réduire le risque de complications.

Avantages de la vitamine E

La vitamine E, ou alpha-tocophérol, est une vitamine liposoluble qui agit comme un puissant antioxydant pour protéger les cellules des dommages causés par les radicaux libres et participe à la fonction immunitaire. C’est une vitamine essentielle qui doit être présente dans votre alimentation. La vitamine E est importante pour votre cerveau, vos yeux, votre système immunitaire et votre santé cardiaque.

la vitamine E : ses suppléments peuvent prévenir ou traiter certaines maladies liées à l'âge

Ce nutriment peut prévenir les maladies cardiaques et les troubles oculaires, améliorer les fonctions cognitives et même protéger contre certains cancers. Cependant, les recherches à l’appui de ces affirmations sont variées. Vous pouvez en savoir plus sur les bienfaits de la vitamine E ci-dessous.

Peut prévenir les maladies coronariennes

Il reste à déterminer si la vitamine E prévient les maladies coronariennes dans la population générale. Une grande partie des recherches existantes contredisent les résultats suggérant que la supplémentation en vitamine E chez les patients à haut risque est bénéfique. En revanche, d’autres recherches indiquent que la vitamine E n’améliore pas les facteurs de risque cardiovasculaire.

Selon une analyse publiée dans le Journal of Lipid Research, l’administration d’une supplémentation en vitamine E pourrait avoir un effet cardioprotecteur chez les personnes présentant des niveaux élevés de stress oxydatif, notamment les diabétiques de type 2 et les personnes sous hémodialyse.

Il est intéressant de noter qu’une étude de 2019 a déterminé tout le contraire : la supplémentation en vitamine E avait des effets négatifs sur les maladies coronariennes (MC). Les scientifiques ont découvert que des niveaux plus élevés de vitamine E pouvaient augmenter le risque de coronaropathie.

À l’heure actuelle, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer les effets de la vitamine E sur les facteurs de risque cardiovasculaire. Consultez votre cardiologue avant de prendre de la vitamine E pour améliorer votre santé cardiaque.

Enfin, l’American Heart Association n’encourage pas la supplémentation en vitamine E pour prévenir les maladies cardiovasculaires, car elle peut être associée à une augmentation de la mortalité totale, de l’insuffisance cardiaque et des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques. Cependant, elle suggère de consommer des aliments riches en vitamine E et d’autres nutriments antioxydants pour promouvoir la santé cardiaque.

Pourrait réduire le risque de développer certains cancers

Un autre avantage controversé de la vitamine E est son effet sur le cancer. La vitamine E est un puissant antioxydant qui prévient et combat l’oxydation des radicaux libres et les dommages causés aux cellules, ce qui peut jouer un rôle dans le développement du cancer et d’autres problèmes de santé.

Les recherches visant à déterminer si la vitamine E prévient ou favorise le cancer sont encore émergentes et sont spécifiques à la forme de la vitamine E et à sa biodisponibilité. Des preuves suggèrent qu’un apport plus faible en vitamine E est associé à un risque accru de cancer.

D’autres revues ont examiné le type de vitamine E (tocophérols et tocotriénols) sur le risque de cancer. Elles ont constaté qu’un mélange de tocophérols de vitamine E riche en gamma-tocophérols est un agent anticancéreux prometteur et devrait être étudié plus avant.

D’autre part, certaines preuves ne soutiennent pas la supplémentation en vitamine E pour la prévention du cancer. Une étude a examiné l’effet de la supplémentation en vitamine E sur le risque de cancer de la prostate et a montré que la vitamine E n’est pas une bonne méthode de prévention du cancer. Cette étude a également déterminé que la vitamine E pouvait augmenter le risque de cancer de la prostate9.

D’autres recherches sont nécessaires pour déterminer si la vitamine E peut aider à prévenir le cancer.

Peut prévenir ou traiter les troubles oculaires

La dégénérescence maculaire (DMLA) et les cataractes sont les maladies oculaires liées à l’âge les plus courantes, associées au stress oxydatif et aux dommages causés par les radicaux libres. L’activité antioxydante de la vitamine E en fait un candidat idéal pour prévenir et traiter la DMLA et les cataractes.

Une revue a étudié les avantages des micronutriments antioxydants sur la santé oculaire et la dégénérescence maculaire. Elle a révélé que la vitamine E contribue à réduire le stress oxydatif cellulaire de la rétine ou de la région maculaire de l’œil. D’autres études ont établi une corrélation entre l’augmentation de la vitamine E dans l’alimentation et le ralentissement de la progression de la DMLA.

En outre, la vitamine E contribue à l’autoréparation de la rétine, de la cornée et de l’uvée (la partie pigmentée de l’œil). Un examen des études publié en 2015 dans Public Health Nutrition a conclu que la supplémentation en vitamine E était associée à un risque réduit de cataractes liées au vieillissement.

Bien que les preuves soient prometteuses pour la vitamine E et la prévention des troubles oculaires liés à l’âge, des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Peut prévenir ou retarder le déclin cognitif

La santé cognitive fait référence à la façon dont vous pensez, apprenez et vous souvenez des choses. Une alimentation équilibrée et nutritive est au premier plan pour maintenir une bonne santé cognitive et prévenir la détérioration cognitive liée à l’âge, y compris la démence et la maladie d’Alzheimer.

Il a été postulé que les aliments riches en vitamines antioxydantes ralentiraient l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Cependant, les recherches ne permettent pas de savoir si la supplémentation en vitamines antioxydantes, y compris en vitamine E, n’est bénéfique que pour les personnes présentant des carences en vitamines antioxydantes.

Cependant, une étude a constaté une légère baisse de l’incidence de la maladie d’Alzheimer lors d’une supplémentation en vitamine E.

Une autre étude a émis l’hypothèse que la supplémentation en vitamine E chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer pourrait les protéger contre les dommages oxydatifs, réduire les dommages neuronaux et ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer. Après deux ans de supplémentation en vitamine E à raison de 2000 UI par jour, les chercheurs ont constaté qu’ils étaient en mesure de ralentir la progression de la maladie.

Une étude similaire menée sur trois ans a révélé que la vitamine E n’avait aucun effet bénéfique chez les patients souffrant de troubles cognitifs légers. Et le taux de progression de la maladie d’Alzheimer n’a pas changé.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si la supplémentation en vitamine E ralentit l’apparition ou la progression du déclin cognitif lié à l’âge. Cependant, les personnes souffrant d’une carence bénéficieraient d’une supplémentation en vitamine E alpha-tocophérol.

Protège la peau

La vitamine E est utilisée depuis des décennies en dermatologie comme bouclier pour protéger la peau des dommages causés par les radicaux libres. Lorsqu’elle est prise par voie orale, la vitamine E contribue à réduire le temps nécessaire à la cicatrisation des plaies.

En application topique, la vitamine E est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et est utilisée pour favoriser la production de collagène. Malheureusement, les recherches existantes sont variées et peu concluantes.

Bien que cela semble génial, attendre de la vitamine E qu’elle fasse disparaître les problèmes de peau au-delà de la réduction du temps de guérison pourrait être un gaspillage d’argent. Une routine de soins de qualité et une discussion avec un dermatologue sont les meilleurs moyens de combattre les troubles cutanés.

Effets secondaires possibles

✔️Grosses doses de vitamine E

Les suppléments de vitamine E sont rarement nocifs s’ils sont pris à la dose quotidienne recommandée. Et la recherche n’a pas trouvé d’effets indésirables de la vitamine E dans les aliments.

Cependant, la prise de vitamine E à des doses supérieures à l’AJR de 300 UI par jour augmente le risque d’accident vasculaire cérébral hémorragique. Une étude met en garde contre la supplémentation en vitamine E, car elle a montré que la vitamine E augmentait le risque d’AVC hémorragique de 22 %

Même des doses plus faibles peuvent déclencher des effets secondaires comme des nausées, des vomissements, des maux d’estomac et des diarrhées.

✔️Interactions avec les médicaments

La vitamine E empêche l’agrégation plaquettaire, ce qui signifie qu’elle ralentit la coagulation du sang. Consultez un professionnel de la santé avant de prendre de la vitamine E si vous prenez des anticoagulants, y compris Coumadin (warfarine) ou Plavix (clopidogrel), surtout si vous avez un faible apport en vitamine K.

De plus, évitez de prendre de la vitamine E au moins deux semaines avant une intervention chirurgicale afin de prévenir les saignements excessifs.

La vitamine E peut également interagir avec certains médicaments, notamment le médicament immunosuppresseur Sandimmune (cyclosporine), certains médicaments de chimiothérapie, les statines comme Lipitor (atorvastatine) et le tamoxifène.

✔️Utilisation pendant la grossesse ou l’allaitement

La vitamine E est généralement considérée comme sûre pour les femmes enceintes ou qui allaitent. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre de nouveaux suppléments ou médicaments.

Dosage

L’apport nutritionnel recommandé (ANR) pour la vitamine E est de 15 mg. La plupart des suppléments de vitamine E fournissent environ 67 mg de ce nutriment, ce qui est bien supérieur à l’ANR. Les personnes qui ont besoin d’un supplément de vitamine E ont probablement une carence diagnostiquée en vitamine E, ce qui est beaucoup plus approprié pour la dose quotidienne de 60 à 75 mg fournie par un supplément. Les suppléments de vitamine E à forte dose doivent être abordés avec prudence et faire l’objet d’une discussion préalable avec votre médecin.

Les suppléments de vitamine E sont disponibles sous deux formes : synthétique et naturelle. La forme naturelle de la vitamine E est l’alpha-tocophérol, tandis que la forme synthétique est le DI-alpha-tocophérol. Les deux fonctionnent bien ; toutefois, une dose plus importante de la forme synthétique est nécessaire pour obtenir des résultats similaires. Vous pouvez également trouver des compléments de vitamine E contenant les deux formes d’alpha-tocophérol, appelés tocophérols mixtes.

Il peut être difficile de déterminer si un produit contient la dose de vitamine E dont vous avez besoin. Utilisez ces formules simples pour vous assurer que vous restez dans les limites de l’AJR de vitamine E :

✔️Formules de dosage de la vitamine E

  • Pour calculer la dose de D-alpha-tocophérol en milligrammes, il faut multiplier les UI par 0,67. Selon cette formule, 25 UI correspondent à 16,75 mg.
  • Pour calculer la dose en milligrammes de Dl-alpha-tocophérol, multipliez les UI par 0,43. Sur la base de cette formule, 50 UI correspondent à 21,5 mg.

➡️Ce qu’il faut rechercher

Les fabricants de compléments alimentaires ne sont pas tenus de soumettre leurs produits à des tests et des recherches rigoureux. Pour cette raison, il n’y a aucun moyen d’être sûr que l’étiquette représente ce qui se trouve réellement dans la bouteille.

Pour trouver des produits dignes de confiance, optez pour des marques qui soumettent volontairement leurs produits à des tests indépendants réalisés par un organisme de certification tel que l’U.S. Pharmacopeia (USP), ConsumerLab ou NSF International.

La vitamine E est sensible à la chaleur et peut se dégrader rapidement si elle est exposée à une chaleur extrême ou à la lumière directe du soleil. Conservez toujours la vitamine E dans son contenant d’origine, dans une pièce fraîche et sèche. N’oubliez pas de jeter les capsules de gel qui ont atteint leur date limite d’utilisation ou de péremption, qui sont décolorées ou qui présentent des signes de fuite.

L’huile de vitamine E topique est disponible dans les pharmacies et les marchés d’aliments naturels. Elle est destinée à un usage externe uniquement.

Aliments riches en vitamine E

La vitamine E se trouve naturellement dans une variété d’aliments. Les meilleures sources alimentaires de vitamine E sont les noix, les graines, les huiles végétales, les légumes verts à feuilles et les céréales enrichies.

  • Huile de germe de blé : 21,8 mg par cuillère à soupe (soit 135 % de votre valeur quotidienne)
  • Graines de tournesol : 7,4 mg par portion d’une once (ou 49 % de la valeur quotidienne)
  • Amandes : 7,4 mg par portion d’une once (ou 49 % de la valeur quotidienne)
  • Avocats : 4,2 mg par avocat (soit 28 % de la valeur quotidienne).
  • Truite : 4 mg par truite moyenne (soit 26 % de la valeur quotidienne)
  • Épinards : 3,7 mg par portion d’une tasse (soit 25 % de la valeur quotidienne).
  • Courge musquée : 2,6 mg par portion d’une tasse (soit 18 % de la valeur quotidienne).
  • Kiwi : 2,6 mg par portion d’une tasse (ou 18 % de la valeur quotidienne).
  • Brocoli : 2,3 mg par portion d’une tasse (soit 15 % de la valeur quotidienne).
  • Huile d’olive : 1,9 mg par cuillère à soupe (soit 13% de la valeur quotidienne)
  • Crevettes : 1,9 mg par portion de 3 onces (ou 13 % de la valeur quotidienne).

✔️La vitamine E peut-elle entraîner une prise de poids ?

Diverses études portant sur l’effet de l’apport en vitamine E sur le poids ont donné des résultats mitigés. Cependant, une méta-analyse de 24 études réalisée en 2021 montre que la vitamine E n’a pas d’impact significatif sur le poids des personnes ayant un IMC normal.

✔️Dois-je prendre la vitamine E le matin ou le soir ?

Si vous choisissez de prendre un supplément de vitamine E, il existe des preuves que la prise de vitamine E le soir réduit la mortalité due aux maladies cardiovasculaires. La vitamine E étant une vitamine liposoluble, il est probablement plus important de la prendre avec un peu de graisse pour qu’elle soit bien absorbée par votre organisme.

✔️Now Foods – suppléments de vitamine E https://www.nowfoods.com/products/supplements/category/vitamins/vitamin-e

Les meilleurs sites web pour acheter des vitamines en ligne