Diverses causes de saignements utérins anormaux

Diverses causes de saignements utérins anormaux. Des saignements physiologiques normaux de l’utérus se produisent tous les mois chez une femme adulte jusqu’à la ménopause, mais parfois des saignements utérins anormaux se produisent,

où le saignement peut être plus long que d’habitude ou se produire à un moment irrégulier, ou le saignement peut être plus abondant ou plus léger que d’habitude,

ou des saignements utérins continus se produisent, suivez l’article suivant pour découvrir les causes des saignements utérins persistants.

Causes des saignements utérins anormaux

Problèmes d’ovulation

Au cours d’un cycle menstruel normal, les ovaires produisent des hormones féminines qui provoquent l’ovulation et provoquent la croissance de la muqueuse de l’utérus pour se préparer à la grossesse en cas de fécondation.

Parfois, une femme a des saignements utérins persistants, qui peuvent être abondants et surviennent souvent

en raison échec des ovaires à libérer un ovule, lorsque l’ovulation ne se produit pas.

La progestérone, l’hormone féminine peut être faible,

tandis que les œstrogènes restent trop élevés, et ce déséquilibre hormonal peut entraîner des saignements intermittents ou continus de l’utérus.

Tumeurs utérines non cancéreuses

Des saignements utérins abondants ou persistants peuvent être causés

par des excroissances non cancéreuses dans l’utérus appelées fibromes utérins .

Ces tumeurs se forment dans la paroi utérine et peuvent provoquer des saignements tout au long du cycle menstruel et des règles abondantes et douloureuses.

Un autre type de croissance bénigne appelé polype peut se développer dans la muqueuse de l’utérus et provoquer des saignements continus ou intermittents.

L’hormonothérapie aide souvent à réduire les saignements,

mais le meilleur traitement dépend de l’âge de la femme et de son intention d’avoir des enfants à l’avenir.

Utilisation du DIU

Certaines femmes qui utilisent un dispositif intra-utérin (DIU) comme contraceptif ont des saignements intermittents tout au long de leur cycle menstruel,

cela est plus susceptible de se produire chez les utilisatrices de DIU au cuivre, et les anti-inflammatoires non stéroïdiens,

tels que l’ibuprofène et le naproxène, réduisent les saignements liés au DIU ,

et certaines femmes peuvent avoir besoin d’envisager le retrait du DIU si le saignement persiste.

Cancer de l’endomètre

Dans de rares cas, le cancer de l’utérus, également connu sous le nom de cancer de l’endomètre, peut provoquer des saignements continus ou irréguliers.

Ce type de cancer est plus fréquent chez les femmes de plus de 55 ans ménopausées,

mais il peut survenir à tout âge et peut inclure : les symptômes sont des douleurs pelviennes ou des douleurs pendant la miction ou pendant les rapports sexuels.

Les femmes qui présentent des saignements vaginaux post ménopausiques doivent consulter un médecin dès que possible.

infection

Parfois, une infection du vagin ou des trompes de Fallope peut provoquer des saignements utérins persistants pendant le cycle menstruel, surtout si le problème passe inaperçu.

Une infection de l’utérus et des trompes de Fallope, connue sous le nom de maladie inflammatoire pelvienne ou MIP, nécessite un traitement anti..biotique urgent pour éviter les risques dommages aux organes reproducteurs et infertilité.

Autres raisons

Il existe des problèmes non liés au système reproducteur qui provoquent parfois des saignements vaginaux persistants,

par exemple dans les cas de troubles de la coagulation, de certaines maladies auto-immunes

telles que le lupus érythémateux disséminé et un type d’hypothyroïdie appelée maladie de Hashimoto, qui peut provoquer des saignements irréguliers ou continus,

en plus des autres symptômes. Certaines femmes atteintes de diabète de type 1 ont également des problèmes menstruels pouvant inclure des saignements persistants.

Voir aussi: Bienfaits du miel noir pour traiter les maladies