Nutrition-vitamines: notre assurance pour être en bonne santé

Nutrition-vitamines: notre assurance pour être en bonne santé. Vitamine C, dite antiscorbutique. Avec la vitamine A, équilibre les échanges de la construction cellulaire ; contribue à la nutrition des différentes autre parties du corps, comme les chairs, les cartilages, les organes de l’appareil digestive, les vaisseaux sanguins, ainsi que leurs organes complémentaires, les émonctoires et les organes de protection.

Se comportant comme un  » transporteur d’hydrogène « , la vitamine C joue un rôle dans le phénomène des oxydations cellulaires ; elle intervient dans le métabolisme des glandes endocrines,

notamment en ce qui concerne l’élaboration de corps de corps jaune et des progestérone par les glandes sexuelles ;

Vitamines

exerçant une action anti-infectieuse, protectrice, elles neutralise les propriétés de certaines substances en provenance des dégradations normales ; elle agit aussi sur les surrénales.

Son absence est cause d’hémorragie diverses dues à une moindre résistance mécanique des parois capillaires, de maladies du sang, de dystrophies osseuses et dentaires, d’affections du tube digestifs ; de malformation du fœtus.

Cette vitamine se trouve surtout dans : le citron, le poivron, les plantes aromatiques (persil, cerfeuil), la salade, l’orange, les choux, la tomate, la carotte, l’oignon, le radis et les végétaux en général .

Vitamine D, dite antirachitique

Facteur d’utilisation rationnelle du calcium et du phosphore, la vitamine D réside dans l’organisme, à l’état potentiel.

Elle ne devient vraiment active que lorsqu’elle est complétée (ou valorisée) par un principe voisin, résultant de la transformation de certaines substances sous l’effet des radiations solaires

Recommandée dans : rachitisme, tétanie, ostéomalacie, spasmophilie, engelures, croissance difficile, prédisposition, aux caries dentaires. Influe sur les parathyroïdes.

Son défaut provoque un développement anormal du tissu cartilagineux de l’os et il ne se fait pas de cellules osseuses.
Cette vitamine se trouve dans le jaune d’œuf, l’huile d’olive, le beurre d’été et le lait écrémé d’été(issus d’élevage naturel),

mais sa principale source réside dans l’ensoleillement du corps.

Nutrition-vitamines: notre assurance pour être en bonne santé

Vitamine E, dite de reproduction ou de fertilité

Conditionnant le développement sexuel, cette vitamine agit également sur l’hypophyse et la thyroïde ; elle intervient,

d’autre part, dans la division et les oxydations cellulaires.

Sa carence peut être à l’origine de stérilité ou d’impuissance (avec intervention d’autres facteurs), de déficience des glandes génitales, de diminution de l’activité neuromusculaire,

de troubles d’oxydation des graisses, d’anomalies anatomiques, de prurit vulvaire, de certains eczémas et ulcères variqueux avec sclérose.

Cette vitamine se trouve surtout dans : le germe du blé (blé germé ; pain intégral) , certains légumes verts : salades, laitue, cresson ; les huiles végétale, le beurre.

Vitamine K, dite antihémorragique

S’opposant aux états hémorragiques, cette vitamine atténue les dangers de l’hémophilie. Son absence contribue à l’anémie par diminution de la coagulabilité sanguine.

Certaines fermentations bactériennes du colon entretiennent, chez l’homme, une source de vitamine K ,

alors que l’intestin du nouveau né n’ en possède pas encore les éléments nécessaires :

d’où la fréquence, chez le nourrisson, d’hémorragie due à la carence de vitamine K.

Il y a donc nécessité, dans l’allaitement artificiel, d’ajouter du jus d’orange, de tomate et

aussi de légumes verts, en cas de saignements répétés.

Dans l’allaitement maternel, la vitamine k est retransmise au nourrisson par le lait de la mère.

Cette vitamine ne devenant active qu’en présence de la bile, dans le tube digestive,

il y a lieu de rechercher les végétaux favorables aux foie, en cas de carence.

La vitamine k se trouve dans les légumes verts, surtout les épinards, et dans la tomate, l’orange, le chou-fleur, la carotte, la fraise et les pois.

Vitamine P

Cette vitamine assure une action de contrôle de la résistance et de la perméabilité des vaisseaux (capillaires, surtout) qu’elle contribue à tonifier et assouplir.

Sa carence peut se trouver à l’origine d’hémorragies des nouveau-nés, des tuberculeux, des hépatiques ;

également d’élèves et de certains phénomènes oculaires

où la résistance des capillaires rétiniens s’abaisse (hémorragies rétiniennes).

On trouve la vitamine P dans certains légumes verts (poivron, notamment) et fruits (orange, surtout), et dans le sarrasin.

Vitamine U

Facteur protecteur des muqueuses digestives ; très fragile, est détruite par la cuisson, et ne se trouve que dans certains végétaux crus : chou, céleri, laitue, tomate, carotte, banane.

De tous, c’est le chou qui en est le plus riche, ce qui justifie le recours à son jus pour le traitement des colites ulcéreuses et de l’ulcère duodénal.

Nutrition-vitamines: notre assurance pour être en bonne santé

Tourisme-Vacances d’été 2021: Liste des pays à visiter

https://www.muscletech.com/

https://www.ericfavre.com/