Arthrose: l’usure du cartilage et de l’ articulation.

Arthrose: l’usure du cartilage et de l’ articulation. L’usure du cartilage est un effet normal du vieillissement, comme les rides le sont à la peau. À partir de 40 ans, des lésions du cartilage apparaissent peu à peu au niveau des différentes articulations.

Pour différentes raisons, certaines douleurs arthrosiques peuvent se manifester bien avant cet âge.

La gêne se produit chaque fois qu’il y a mouvement. Bien que douloureuse, l’arthrose n’est pas inéluctable.

On peut la soulager, freiner son évolution, dans certains cas l’opérer et dans d’autres, la prévenir.

Le mot arthrose vient de arthron qui signifie « articulation » et de ose que l’on traduit par « atteinte chronique ».

Effectivement, l’arthrose atteint une ou plusieurs articulations et évolue pendant des années.

Elle est due à une dégénérescence inflammatoire du cartilage et entraîne une prolifération du tissus osseux qui s’accompagne de déformations et de douleurs.

Qu’elle soit située dans la région du dos, au genou ou aux doigts, le processus d’atteinte du cartilage reste le même.

Au début, le cartilage jaunit, puis s’amincit, devient rugueux et se fissure. Lorsque l’os est atteint , les surfaces usées frottent les unes contre les autres, des petits débris d’os

et de cartilage se déversent dans la synovie qui à son tour s’irrite et s’enflamme.l’articulation atteinte finit par se désaxer et se tordre légèrement.

Du fait de ce déséquilibre, l’os de plus en plus irrité produit par endroits des bourgeons qu’on appelle des  » becs de perroquet ».

Arthrose: le cartilage est usé

Toutes les articulations sont concernées

L’arthrose atteint surtout les articulations qui fatiguent beaucoup ( hanche, genoux, bas de la colonne) du fait qu’elles supportent le poids du corps.

Ainsi, que celles qui bougent fréquemment ( doigt, cou, épaule, dos). Les premières douleurs surviennent vers 40 ans.

1)L’arthrose cervicale: fréquente , elle entraîne une raideur de la nuque et s’accompagne souvent de douleurs dans l’épaule, le bras et de fourmillements au niveau de la main dues à la compression d’une racine nerveuse.

2) L’arthrose du bas du dos: elle se manifeste par des douleurs chroniques à l’effort et à la station assise prolongée et par des douleurs aiguës (lumbago). Elle concerne les professions manuelles (manutentionnaire, maçon, agriculteur).

3) L’arthrose de l’épaule: elle est très fréquente, l’épaule étant la plus mobile des articulations. Elle entraîne une importante réduction des mouvements.

4) L’arthrose du genou: elle touche plus particulièrement les personnes en surpoids , et elle est favorisée par la station debout et la marche.

5) L’arthrose de la hanche: elle peut évoluer lentement (80% des cas) ou rapidement (20% des cas). Elle entraîne des douleurs et des boitements.

6) L’arthrose des mains : elle atteint surtout les femmes après la ménopause (80% des cas). À un stade avancé, les phalanges des doigts se déforment (45% des personnes âgées).

les signes de l’arthrose

🔵 Des douleurs sourdes sont ressenties au quotidien, siégeant soit dans l’articulation, soit plus loin. Elles sont absentes au repos et se réveillent à la mise en route de l’articulation.

Elles finissent par céder après un certain temps de dérouillage.

🔵 En cas de crise aiguë, la douleur ne cède pas au repos et le moindre mouvement l’exacerbe.

🔵 La radiographie edt un bon moyen de visualiser l’état des articulations. Sur les clichés , l’arthrose se traduit par une diminution de l’épaisseur du cartilage et une densification de l’os.

Si la radiographie ne révèle rien lors d’une première poussée d’arthrose, elle est indispensable pour confirmer la caractère mécanique et non inflammatoire (arthrite) de la maladie. La douleur est proportionnelle aux dégâts constatés.

Prévenir

Il est possible de limiter les facteurs de déclenchement des poussées arthrosiques en évitant avant tout de surmener les articulations.

🔶Adoptez de bonnes positions pour travailler. Apprenez à soulever des charges lourdes sans forcer sur vos articulations.

🔶Faites des poses pour vous décontracter lorsque vous effectuez de longs trajets en voiture ou que vous travaillez en station assise.

🔶Pratiquez la gymnastique pour fortifier vos muscles: une bonne mudculature peut aider à prévenir l’apparition de l’arthrose et compenser le mauvais état des articulations.

🔶Dormez la tête sur un traversin et non à plat ( arthrose cervicale). Il existe des oreillers orthopédiques qui peuvent améliorer le confort du sommeil.

🔶Si vous êtes en surpoids, mettez-vous au régime afin de soulager vos articulations.

🔶 En cas de poussée, mettez votre articulation malade au repos absolu: c’est la meilleure façon de soulager la douleur.

🔶 Fuyez les ambiances humides, ne vous exposez pas au froid et couvrez chaudement votre articulation douloureuse.

8 causes à l’arthrose

les traumatismes: les personnes ayant une profession ou une activité qui sollicite certaines de leurs articulations ( dactylo, sculpteur, musicien…) sont davantage prédisposées à développer une arthrose. Leurs articulations étant soumises à des petits chocs ou a des pressions répétées.

les malformations articulaires: elles concernent les arthroses secondaires qui apparaissent à l’âge adulte, suite à des malformations de naissance faisant que le poids du corps est mal réparti sur les articulations , ce qui les use prématurément.

Une mauvaise circulation sanguine: lorsque l’os est mal irrigué, il finit par se nécroser. Les extrémités osseuses deviennent alors plus tard le siège d’arthrose. Cela peut arriver également suite à une mauvaise fracture.

le dérèglement hormonal: pour les femmes , les hommes sécrétées naturellement avant l’arrêt des règles ont un effet protecteur sur l’os. Les poussées arthrosiques sont plus fréquentes au moment de la ménopause.

Les dépôts de microcristaux: la chondrocalcinose est une maladie qui favorise chez les personnes âgées, des arthroses d’évolution très rapide et invalidantes.

Elle correspond à une fragilité anormale de l’articulation par précipitation, au niveau des cartilages, de cristaux, notamment de calcium.

L’humidité: les douleurs de l’arthrose sont favorisées par un climat froid et surtout humide, et aussi par les changements de temps.

on suppose que le mauvais temps agit par son action négative, sur la circulation artérielle et veineuse provoquant ainsi des troubles de circulation.

le surpoids: l’obésité ou une prise de poids excessive sont un facteur de risque , mais seules les articulations discales des membres inférieurs (pieds, genoux..) sont concernées par ce facteur de risque.

L’hérédité: certaines formes d’arthrose (articulations des doigts, hanche) sont héréditaires. On constate par exemple dabs certaines familles, que toutes les personnes âgées ont les doigts qui deviennnent noueux comme des cèpes de vigne.

Les traitements

Avant tout, il faut prévenir les arthroses évitables et faire dépister celles qui ne le sont pas. Pour freiner l’évolution de la maladie , le médecin commence par donner des conseils visant à supprimer tout ce qui peut surmener les articulations lésées ( mouvements inappropriés, sur-poids…). Il prescrit des massages et une rééducation en décharge (position étendue) ainsi qu’un traitement de fond.

Lors des poussées , la mise au repos de l’articulation concernée est indispensable. Les analgésiques , l’aspirine, les anti-inflammatoires et les infiltrations de corticoïdes peuvent soulager la douleur

Mais, n’empêchent pas la destruction du cartilage. La cure thermale ou de thalassothérapie ( pélothérapie, algothérapie) permet de renforcer le traitement.

La plupart des établissements ont une indication en rhumatologie. Dans certaines formes d’arthroses aggravées , comme celles de la hanche ou de l’épaule, il est possible d’avoir recours à la chirurgie.

L’intervention consiste à corriger les malpositions articulaires ou à remplacer l’articulation défectueuse par une prothèse. Les résultats sont très satisfaisants.

Les bienfaits des boues chaudes

Un nouveau procédé de préparation de boue a été mis au point pour renforcer la richesse en algues thermales des eaux thermales chaudes. Ces boues ou  » péloïde » sont riches en minéraux , oligo-éléments et en principes actifs ( cyanostimunine) provenant des algues .

Elles ont une action relaxante, anti-inflammatoire et analgésique. Le cyanostimuline a la particularité de favoriser la préparation du cartilage dégénératif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *