La chimiothérapie et ses effets secondaires : des conseils nutritionnels importants

La chimiothérapie et ses effets secondaires : des conseils nutritionnels importants. Un patient atteint de cancer peut souffrir de difficultés psychologiques pendant le traitement qui ne lui permettent pas de bien se concentrer sur ce qu’il mange, surtout s’il n’est pas accompagné et guidé.

Donc ; il fait face à de nombreux problèmes nutritionnels pendant la période de chimiothérapie,

et afin de l’empêcher de développer une malnutrition, nous devons l’aider à résoudre ses problèmes d’alimentation et de perte d’appétit.

Voici des Conseils nutritionnels importants pour les patients cancéreux et ceux qui vont faire ou ont terminé leur chimiothérapie.

La chimiothérapie est l’un des types de traitements anticancéreux les plus populaires , dans lequel des médicaments sont utilisés pour tuer les cellules cancéreuses et empêcher leur propagation et leur reproduction. 

La chimiothérapie du cancer est considérée comme l’un des traitements efficaces qui ont sauvé des millions de vies,

et les médicaments utilisés en chimiothérapie ne font généralement pas la différence entre les cellules cancéreuses à croissance rapide et d’autres types de cellules à croissance rapide telles que les cellules sanguines, les cellules de la peau et l’estomac, cellules qui tapissent les cellules,

ce qui les fait avoir un effet négatif sur les cellules du corps. Et la survenue de certains problèmes et effets secondaires négatifs, et ces effets diffèrent d’une personne à l’autre, et peuvent être pires en cas de leucémie et de cancer de la moelle osseuse.

Les effets secondaires de la chimiothérapie comprennent 

  • Sensation de fatigue et de faiblesse générale.
  • diarrhée ou constipation
  • Une température élevée.
  • Frisson.
  • Difficultés respiratoires.
  • Douleur thoracique
  • alopécie (perte des cheveux) 
  • des douleurs musculaires.
  • Saignement des gencives ou du nez.
  • Ulcères buccaux, qui peuvent amener le patient à arrêter de manger ou de boire.
  • Difficulté à avaler et bouche sèche.
  • perte d’ appétit.
  • Nausées et Vomissements .
  • des lésions des ongles (mains et pieds) 
  • Changements dans le sens du goût et de l’odorat.

Exemples d’aliments à manger pendant ou aprés la chimiothérapie

Les soupes

🟦soupe miso bio non pasteurisée : c’est une soupe issue de la cuisine traditionnelle japonaise ,elle est soit composée de pâte de soya fermentée non pasteurisée ou d’orge fermenté non pasteurisée  qu’on dilue dans l’eau bouillante, assaisonnée de carottes, radis et algues , wakame)

La pâte fermentée de miso bio non pasteurisée est gorgée des enzymes qui sont nécessaires pour la macrobiote des intestins donc aussi nécessaires pour le renforcement de l’immunité.

Il est primordiale de ne pas trop cuire la pâte de miso pour préserver les enzymes et privilégier une dilution dans de l’eau bouillante légèrement tiédie.

🟦Soupe de semoule d’orge bio ou orge bio concassé :

L’orge concassé assaisonné d’une pincée  de sel de mer non raffiné cuit dans l’eau jusqu’à qu’il soit attendri et crémeux

La chlorella

La prise de chlorella décuple les effets d’une alimentation saine et riche en éléments essentiels. La chlorella a 2 propriétés qui aident le corps à lutter contre les assauts du cancer : d’où Elle renforce le processus naturel de détoxication.

Ainsi, Elle renforce les défenses immunitaires en activant la production naturelle de protéine interféron.

La chlorella n’est pas un médicament contre le cancer! Mais, elle aide les patients à mieux supporter les traitements intensifs et éprouvants comme la radiothérapie et la chimiothérapie .

les jus et diverses boissons riches en chlorophylle, tels que :

les jus et diverses boissons riches en chlorophylle, tels que :

  • le thé vert bio, auquel on ajoute le gingembre bio et/ou citron bio
  • le jus de poudre d’herbe de blé  bio
  • le jus de poudre d’herbe d’orge bio
  • le jus de poudre de chou frisé bio(kale)
  • le jus de poudre de chlorella bio(algue d’eau douce)
  • le jus de spiruline bio(algue d’eau douce)

Le rôle de la chlorophylle est primordiale pour préserver l’immunité :

Elle régule la fermentation intestinale,

Elle a des propriétés anti cancer, anti oxydantes, anti-inflammatoires, détoxifiante.

Le jus d’herbe de blé est également riche en chlorophylle, et constitue un excellent agent de désintoxication. De plus, il peut stimuler la réparation de l’ADN au niveau des cellules, et ainsi les protéger des effets dévastateurs des cancérogènes.

Certains centres de traitement du cancer le recommandent à leurs patients: Le jus d’herbe de blé , qui fait maintenant partie de leurs régime alimentaire quotidien.

Sève de bouleau

IL contient naturellement : le bétuloside et le monotropitoside (molécules végétales) ; des acides de fruits (antioxydants), l’acide chlorogénique (acide aminé).

 La sève de bouleau est également très riche en : calcium,  potassium,  magnésium,  ; vitamine C, ; silicium, ; bétuline, ; quercetine.

Il peut être difficile de s’adapter aux effets secondaires de la chimiothérapie,

mais il faut savoir qu’il ne s’agit que d’effets temporaires qui prendront fin dès la fin de la période de traitement. 

Ce qui nous préoccupe maintenant et le plus important, c’est la question de la nutrition et de la perte d’appétit pendant la chimiothérapie et les problèmes de malnutrition qui l’accompagnent qui peuvent avoir un impact significatif sur la santé du patient, la progression de la maladie et le traitement. 

La question d’ une alimentation saine et de choix très appropriés est importante à toutes les étapes du traitement du cancer, car son importance apparaît principalement dans 3 objectifs principaux :

  • Maintenir l’hydratation du corps et des tissus musculaires et lutter contre la déshydratation.
  • Obtenir des calories, de l’énergie et des nutriments essentiels et lutter contre la malnutrition.
  • Renforcer le système immunitaire et lutter contre certains des effets secondaires auxquels le patient peut être confronté pendant le traitement, tels que la fatigue et la faiblesse générale.

Voici les meilleurs conseils nutritionnels qui vous aideront à gérer les effets secondaires pendant la chimiothérapie

1- Mangez des petits repas répartis tout au long de la journée et toutes les 2 heures (6 à 8 repas par jour) au lieu des 3 repas principaux, cela vous aidera face aux nausées et à la perte d’appétit.

2- Privilégier la Nourriture molle et facile à digérer. Il est toujours possible de broyer et de préparer les aliments à l’aide d’un mixeur,

Cela aidera en cas d’ulcères dans la bouche et d’incapacité à digérer les aliments.

3- Concentrez-vous sur la consommation de liquides pour prévenir la déshydratation, y compris les soupes, les jus et diverses boissons,

telles que : le thé vert japonais : Le sencha et le matcha sont deux variétés de thés verts le gingembre bio ou le jus de grenade biologique.

4- Pour soulager la sensation de nausée, vous pouvez ajouter différents aliments, saveurs et odeurs, tels que les agrumes, la menthe ou le gingembre, et d’autres épices et herbes.

À condition qu’ils soient d’origine organic ou certifié bio.

5- Évitez de  boire de liquides avec les repas, mais plutôt de se concentrer sur eux entre et en quantité suffisante, et de les garder à proximité afin d’éviter une satiété précoce lorsqu’ils sont pris avec les repas.

 6- Pour résoudre le problème de perte d’appétit et de malnutrition, surchargez la nourriture et augmentez ses calories en ajoutant de l’huile d’olive aux salades,

par exemple, ou en utilisant de riches sauces crémeuses ( choisissez toujours les sauces organic ou biologique ; pour garantir qu’ils sont sans aucun additifs chimiques ajoutés , ni sel ; ni sucre blanc raffiné,…

ou en ajoutant du lait végétale ou de l’amidon à diverses soupes, en mangeant des avocats et des noix au cours des repas .

7- Pour augmenter l’apport calorique, concentrez-vous sur la consommation de glucides utiles

comme les pommes de terre bio , les pâtes de blé ou d’orge complet , le riz long brun bio , le pain de préférence fait maison avec une farine intégral complet  , etc., . 

8- Concentrez-vous sur les collations riches en calories lorsque vous êtes à la maison loin de l’hôpital, détendu et que votre appétit est meilleur.

9- mâchez lentement avec une bonne digestion.

10- Manger dans une ambiance qui vous plait par exemple, comme manger entre amis ou dans une ambiance familiale, cela vous incitera davantage à prendre vos repas.

11- Concentrez-vous sur les aliments riches en nutriments et en protéines, et évitez les boissons alcoolisés , les boissons énergisantes ; les boissons gazeuses, les jus emballés…

12 – Si vous souffrez de diarrhée, évitez les aliments riches en graisses et frites , et évitez les boissons et aliments riches en caféine , et remplacez le lait et les produits laitiers par du lait d’avoine ou lait d’amande ; lait de noix de coco ou d’autres alternatives laitières.

13- Évitez de manger des aliments très chauds ou très froids, et mangez des aliments à température ambiante.

14- Essayez d’éviter de manger dans la cuisine, et restez à l’écart des odeurs fortes qui peuvent vous causer des nausées,

et il est préférable que le patient ne prépare pas lui-même la nourriture, et la lui présente couverte et découverte.

15- Essayez toujours différents types et recettes d’aliments, diversifiez-vous et mangez ce que vous aimez.

16- Si vous souffrez de problèmes de bouche sèche et de difficultés à avaler, il est préférable d’éviter les aliments qui peuvent coller au toit de la gorge,

et de les remplacer par des aliments humides qui contiennent une grande quantité de liquides et ajouter de la crème ou du bouillon, il est préférable d’éviter les aliments épicés.

17- En cas de sécheresse buccale, il est possible de mâcher et sucer des glaçons ou de manger des glaces, cela vous aidera et améliorera votre sensation.

Il est possible de manger des agrumes et leurs jus comme le citron, qui améliorent la sécrétion de la salive et le sens du goût.

18- Si vous ressentez un goût métallique et une amertume dans la bouche,

il est conseillé de remplacer les ustensiles de cuisine métalliques par des ustensiles en plastique ou en papier.

( Les produits en plastique biodégradable, compostable et biosourcé).

19- Éloignez-vous de la viande rouge et utilisez des substituts  de poisson ou de légumineuses comme les lentilles.

20 – Tenez compte de la sécurité alimentaire et de la propreté, et assurez-vous toujours de la validité et des dates de péremption de ce que vous mangez.

21 – Il est possible d’ajouter des compléments nutritionnels et de les prendre en complément de votre alimentation, mais après consultation de votre médecin.

22- Évitez de prendre les médicaments  à jeun.

23- Essayez toujours de prendre votre repas des heures avant la séance de chimiothérapie.

En conclusion, essayez toujours de vous détendre et évitez de penser au traitement de manière( -), car cela vous aidera beaucoup à soulager les symptômes,

Et si vous pouvez faire de sport léger, comme la marche, d’une manière qui convient à votre état de santé, avec l’un de vos amis.

cela vous aidera beaucoup et augmentera votre appétit, et bien sûr consulter un nutritionniste peut vous aider beaucoup à déterminer vos besoins nutritionnels quotidiens, avec un programme selon votre état .

Il est toujours recommandé de consulter un médecin avant de prendre une décision individuelle.

Le médecin direct de votre cas est le mieux informé dans tous les détails. Parce que certains cas de cancer nécessitent un régime strict ou un certain type de nourriture.