la faiblesse musculaire : causes , symptômes et moyens de renforcer les muscles

la faiblesse musculaire : causes , symptômes et moyens de renforcer les muscles vous ne pouvez plus porter ce que vous pouviez porter auparavant ? Apprenez avec nous dans cet article les causes possibles de la faiblesse musculaire, les symptômes qui l’accompagnent et comment faire pour renforcer à nouveau vos muscles et les traiter.

Qu’est-ce que la faiblesse musculaire?

Le terme faiblesse musculaire peut définir trois cas différents. La faiblesse peut être réelle de sorte que les muscles perdent leur capacité à remplir leur fonction en mouvement.

Il peut s’agir d’une perte de force après une fatigue musculaire, mais les muscles restent capables de remplir leur fonction. , mais avec plus d’effort.

la faiblesse musculaire : causes , symptômes et moyens de renforcer les muscles

Enfin, il se peut que les muscles soient dans un état de fatigue pour qu’ils commencent à travailler normalement, mais les muscles se fatiguent et perdent leur énergie rapidement, la différence entre les trois cas peut ne pas être tout à fait claire, mais il se produit en réalité pour différentes raisons pathologiques.

Causes de la faiblesse musculaire

Les causes varient de causes bénignes et simples à des causes pathologiques nécessitant un traitement, comme suit :

Raisons générales

Manque d’utilisation des muscles , ce qui entraîne un manque de forme physique et cela est dû à un mode de vie sédentaire et à l’inactivité, les fibres des muscles étant remplacées par de la graisse et ainsi les muscles perdent leur densité.

La vieillesse , il est naturel que plus on vieillit, plus nos muscles s’affaiblissent, et plus on se fatigue et se fatigue au moindre effort, mais cela ne nous empêche pas d’essayer de bouger constamment, comme le dit le vieil adage « en mouvement est une bénédiction » porte toujours du fruit.

Infection , qui est l’une des causes les plus courantes de faiblesse musculaire temporaire. Il est normal avec une infection dans le corps que les muscles se fatiguent également. Toute maladie qui provoque une inflammation musculaire et de la fièvre peut provoquer une myasthénie grave.

Grossesse Se sentir faible dans les muscles est normal pendant la grossesse, car le niveau de stéroïdes dans le sang augmente avec la carence en fer et l’anémie gestationnelle . Cependant, si vous êtes enceinte, vous pouvez pratiquer des exercices sûrs pendant la grossesse afin que vos muscles restent en forme.

maladies chroniques

Il existe de nombreuses maladies chroniques qui provoquent un manque de nutriments dont les muscles ont besoin, notamment :

Maladie artérielle périphérique , qui provoque un rétrécissement des artères en raison de l’accumulation de cholestérol dans celles-ci, provoquant une mauvaise circulation sanguine vers les muscles.

Diabète , l’augmentation du taux de sucre dans le sang peut endommager les nerfs alimentant les fibres dans les muscles, les faisant perdre et ainsi affaiblir les muscles et perdre leur élasticité.

Les maladies cardiaques, en particulier l’ insuffisance cardiaque, qui entraînent une diminution du flux sanguin dans tout le corps, y compris les muscles, entraînant une faiblesse.

Les maladies pulmonaires chroniques telles que la maladie pulmonaire obstructive chronique, qui entraînent l’incapacité du sang à transporter l’oxygène nécessaire au bon fonctionnement des muscles, et à long terme les muscles eux-mêmes peuvent être perdus.

La maladie rénale chronique, qui affecte tout le corps en raison d’un déséquilibre des sels dans le corps, et les toxines s’accumulent dans le sang, ce qui entraîne l’incapacité des muscles à fonctionner aussi efficacement que le reste des systèmes du corps.

Anémie qui survient en raison d’un manque de globules rouges, ce qui entraîne leur incapacité à transporter suffisamment d’oxygène dans le corps, y compris les muscles.

Maladies du cerveau qui affectent les muscles

Il existe plusieurs maladies qui affectent le cerveau et affectent ainsi son contrôle des muscles du corps, telles que :

  • Troubles anxieux .
  • dépression .
  • Douleur chronique .
  • troubles du sommeil ;

Faiblesse musculaire due à une blessure

Les muscles peuvent être endommagés à la suite d’une blessure ou d’un traumatisme direct, tels que des blessures au stade, des foulures et des entorses.

Dans la plupart des cas, une hémorragie interne se produit dans les fibres musculaires, suivie d’un gonflement et d’une inflammation, ce qui entraîne une perte de muscle force et douleur.

Médicaments et substances qui affectent les muscles

Certains médicaments et produits chimiques peuvent affecter les muscles et les endommager en tant que réaction allergique, tels que :

  • Des statines pour abaisser le cholestérol.
  • Certains antibiotiques tels que la pénicilline et la ciprofloxacine
  • Analgésiques anti-inflammatoires tels que le naproxène et le diclofénac .
  • Utilisation à long terme de stéroïdes oraux.
  • Chimiothérapie anticancéreuse .
  • Certains médicaments pour le cœur tels que l’ amiodarone
  • Médicaments contre le VIH .
  • L’interféron, un médicament utilisé pour traiter la sclérose en plaques et certains types de cancer.
  • Médicaments pour traiter l’hyperthyroïdie .
  • L’alcoolisme .
  • Dépendance à la cocaïne .
  • fumeur.

Causes rares de faiblesse musculaire

Il existe plusieurs maladies qui peuvent être rares et provoquer une myasthénie grave, telles que :

  • Syndrome douloureux chronique.
  • Maladie de la fibromyalgie .
  • Hypothyroïdie .
  • Corps sec .
  • Inflammation des muscles due à certaines maladies comme le lupus érythémateux et la polyarthrite rhumatoïde .
  • Certains types de cancer.

Maladies neurologiques qui provoquent une faiblesse musculaire

Certaines maladies neurologiques affectent les nerfs qui contrôlent les fibres musculaires et les empêchent de fonctionner correctement, telles que :

  • Maladies du cerveau telles que les accidents vasculaires cérébraux , les hémorragies cérébrales et les tumeurs cérébrales .
  • Affections de la colonne vertébrale telles que les hernies discales .
  • Sclérose en plaques .
  • Syndrome de Guillain-Barré .
  • La maladie de Parkinson .

Maladies rares qui provoquent une faiblesse musculaire

  • Certaines maladies génétiques comme la sarcoïdose , l’ amylose et la dystrophie musculaire .
  • Maladies des motoneurones.
  • Myasthénie grave , une maladie auto-immune qui affecte les nerfs qui à leur tour affecte les muscles.
  • Intoxication par certaines substances comme l’intoxication botulinique.
  • Maladie d’Addison (insuffisance surrénale).

Symptômes de faiblesse musculaire

Plusieurs symptômes peuvent survenir en raison d’une faiblesse musculaire, notamment :

  • la douleur.
  • Spasmes musculaires.
  • Sensation de picotements et d’engourdissement.
  • Perte de mouvement musculaire et de coordination.
  • Chutes fréquentes.
  • secousse;
  • Sensation de brûlure dans les muscles.

Il existe également plusieurs symptômes qui peuvent accompagner ces symptômes en fonction de la maladie qui a causé la faiblesse, comme suit :

  • Vision floue
  • Difficulté à parler et à avaler.
  • la diarrhée.
  • évanouissement;
  • fièvre.
  • mal de tête;
  • Nausée et vomissements.
  • Fourmillements des extrémités.
  • Symptômes de l’hyperthyroïdie.
  • Symptômes de la sclérose en plaques.

Symptômes qu’il faut aller aux urgences

Ces symptômes qui accompagnent la faiblesse musculaire, doivent immédiatement se rendre aux urgences ou appeler une ambulance car ils indiquent des situations mettant la vie en danger, à savoir :

  • La pupille de l’œil change anormalement de taille et ne réagit pas à la lumière.
  • Évanouissement et perte de conscience de l’environnement environnant.
  • Paralysie et incapacité de bouger n’importe quelle partie du corps.
  • crampes abdominales sévères Changement soudain de vision ou perte de vision, douleur soudaine dans l’œil.
  • Un mal de tête très sévère et insupportable.

Diagnostic de faiblesse musculaire

Lorsque vous allez chez le médecin et que vous vous plaignez de ne pas être en mesure d’utiliser vos muscles efficacement, le médecin vous posera des questions sur les autres symptômes que vous ressentez et quels muscles vous sentez le plus faible, et il vous posera des questions sur les antécédents médicaux de votre famille et d’éventuelles maladies héréditaires dans la famille, le médecin vérifiera également vos réponses motrices au test de force sensorielle et musculaire, et il pourra également vous être demandé certains tests tels que :

  • TDM ou IRM.
  • Tests neurologiques.
  • Electromyographie .
  • Certains tests sanguins pour vérifier l’inflammation ou d’autres conditions.

Traitement faiblesse musculaire

Le type de traitement dépend ici des causes qui ont conduit à la faiblesse musculaire et à la perte de force, comme suit :  

Exercices de renforcement musculaire

Si vous êtes en bonne santé en général et que vous souffrez de cette faiblesse uniquement parce que vous ne bougez pas assez, le traitement optimal est de suivre une routine sportive qui repose sur la pratique régulière d’exercices sains et le mieux est de suivre l’exercice avec des spécialistes dans ce domaine,

ces exercices visent à renforcer et étirer les muscles, mais ne vous précipitez pas Le résultat : travailler avec un kinésithérapeute et respecter ses consignes conduira à un résultat très réussi au final.

thérapie naturelle

La physiothérapie ou la thérapie physique peuvent être utilisées dans certaines maladies chroniques qui affectent le mouvement musculaire, telles que la sclérose en plaques et la sclérose latérale amyotrophique .

thérapie par l’exercice

Ce type de traitement utilise également des exercices à l’aide de certains appareils, et peut être efficace dans certains cas, comme la rééducation d’un patient victime d’un AVC pour maintenir la mobilité musculaire et travailler pour retourner au travail avec une efficacité appropriée.

un peu de médecine

Il existe certains médicaments que vous pouvez prendre, tels que des analgésiques qui peuvent soulager la douleur associée à la faiblesse musculaire avec certaines maladies, telles que l’ibuprofène et l’acétaminophène, et votre médecin peut vous prescrire des médicaments pour traiter certaines maladies, telles que le remplacement hormonal. médicaments pour traiter l’hyperthyroïdie.

changer de régime

Le médecin peut vous demander de modifier votre alimentation pour travailler à rétablir l’équilibre des sels dans le corps, et il peut également vous prescrire des suppléments ou des vitamines pour traiter la faiblesse musculaire, comme le calcium, l’oxyde de magnésium ou l’oxyde de potassium, selon les besoins de votre corps en ces éléments.

opération

Le médecin peut recourir à une intervention chirurgicale si certaines affections qui affectent les muscles nécessitent une intervention chirurgicale, comme une hernie discale ou une hyperthyroïdie.

Des moyens naturels pour construire du muscle

Il existe plusieurs façons de maintenir la force musculaire et voici quelques conseils :

  • Continuez à faire de l’exercice avec un physiothérapeute ou un entraîneur sportif professionnel.
  • La pratique du port de poids permet de renforcer les muscles, mais méfiez-vous de porter des poids qui ne correspondent pas à votre corps ou de les porter dans de mauvaises positions afin de ne pas vous blesser.
  • Dormez suffisamment et assurez-vous que vos muscles se reposent suffisamment longtemps après les exercices de musculation.
  • Maintenez une alimentation saine riche en protéines, fibres, légumes et fruits. Gardez votre corps actif tous les jours.

Enfin, il ne faut pas négliger au cas où vous remarqueriez des symptômes étranges en plus d’une faiblesse musculaire car cela peut être le signe d’une maladie grave qui nécessite un traitement voire une urgence.